En direct

La métropole retoque le projet de schéma régional de l'habitat

N. M. |  le 24/02/2017  |  ConjonctureImmobilierLogementTechniqueBâtiment

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Conjoncture
Immobilier
Logement
Technique
Bâtiment
Paris
Logement social
Valider
Logement -

Se poser en s'opposant. Le 10 février, le conseil de la métropole du Grand Paris (MGP) a rendu un avis défavorable au projet de schéma régional de l'habitat et de l'hébergement (SRHH). « Nous démontrons aujourd'hui que la métropole existe et qu'elle est capable de s'organiser», s'est félicité son président, Patrick Ollier.

Etabli par le comité régional de l'habitat et de l'hébergement (CRHH), coprésidé par l'Etat et la région Ile-de-France, le SRHH définit les grandes orientations de la politique du logement et fixe des objectifs généraux pour six ans. Si les élus adhèrent aux objectifs globaux arrêtés pour la MGP - production annuelle de 38 000 logements dont 22 680 logements sociaux -, ils contestent leur déclinaison au niveau de chacun des 12 établissements publics territoriaux (EPT). Selon Patrick Ollier, la territorialisation des objectifs de logements relève de la responsabilité de la MGP. « Je ne peux pas accepter que les services de l'Etat se substituent à la métropole dans l'exercice de ses prérogatives. Cela signifierait qu'elle n'a pas de personnalité », a-t-il lancé.

Les conseillers métropolitains acceptent toutefois que des objectifs par territoire soient fixés à titre indicatif et provisoire, le temps d'élaborer le plan métropolitain de l'habitat et de l'hébergement (PMHH) dont ils ont donné le coup d'envoi le même jour. « La MGP ne pourra financer le logement social qu'une fois son PMHH approuvé, au plus tard le 31 décembre 2018 », a rappelé Patrick Ollier. Une allusion directe à la décision du conseil régional d'Ile-de-France de couper les subventions au logement social dans le périmètre métropolitain dès 2017. « J'ai écrit à Jean-Michel Baylet, ministre de l'Aménagement du territoire, pour lui demander de clarifier ce point, a annoncé Patrick Ollier. J'espère que la présidente de la région, Valérie Pécresse, se rendra compte que son interprétation n'est pas forcément la bonne. »

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur