En direct

La métamorphose de l'hôpital de Sèvres
L'hôpital de Sèvres avant/après - © © photomontage LeMoniteur.fr /Atelier 11

La métamorphose de l'hôpital de Sèvres

le 19/09/2011  |  Technique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Chantiers
Technique
Valider

L’Hôpital de Sèvres (150 lits de Médecine-Chirurgie et Obstétrique), regroupé au sein du Centre Hospitalier des Quatre Villes
et construit dans les années 70, a bénéficié en 10 ans, d’une ambitieuse réhabilitation qui s'est achevée en juin dernier.

Conçu à une époque, les années 70, qui n’envisageait ni la crise du pétrole, ni l'évolution des normes, l'hôpital de Sèvres n'était plus efficient sur le plan énergétique et offrait une image vétuste de l'hôpital public, alors qu'en son sein, les services de soins avaient tous été rénovés. L'équipe de direction, en concertation avec le conseil de surveillance, présidé par François Kosciusko-Morizet, Conseiller Général et maire de Sèvres, a donc décidé la réhabilitation complète des bâtiments et de ses façades.

 Ce projet prenait en compte plusieurs objectifs : le respect de l’architecture d’origine et l’esthétisme de l’ensemble, sans oublier les enjeux du développement durable, grâce à l'isolation thermique conforme à la Réglementation Thermique 2012.

Claire Douniau assistée de ses deux associés Daniel Casse et Frédéric Petit, architectes, co-gérants de l’agence d’Architecture Atelier 11, ont été choisis pour assurer la maitrise d’oeuvre. « La réhabilitation devait mettre en valeur l’architecture des années 70 faisant référence aux constructions de Le Corbusier en soulignant : la force et la sobriété des épines et angles en béton brut et l’équilibre et la régularité rendus par la symétrie des éléments de façade. Le choix de matériaux de couleur blanche respectait l’architecture d’origine favorisant une ambiance sereine et lumineuse», ont expliqué les architectes.

Les façades d'origine du bâtiment avaient subi l'épreuve du temps : les fissures, les éclats de bétons, le décollement des pâtes de verre qui le recouvraient, les rendaient à la fois inesthétiques et non fonctionnelles pour les usagers.  En 2010 et 2011, la réhabilitation de l'hôpital s'est donc conclue par la rénovation intégrale des façades , véritable « métamorphose ».

L’entreprise Marteau été retenue pour réaliser la plus grande partie des travaux de ce chantier d’environ 4 500m2 (ravalement avec reprise de maçonnerie, isolation thermique par l’extérieur, bardage, étanchéité des balcons).

Isolation thermique par l'extérieur


La majeure partie des façades des bâtiments a été isolée avec une laine minérale recouverte d’un bardage en Carea blanc. Ces parements minéraux ne nécessitent pas d’entretien, car ils s’autonettoient lors des pluies.

La façade sud a été isolée thermiquement avec des panneaux en polystyrène d'une épaisseur de 12cm recouverts d’une finition enduite (RPE). L’isolation et la végétalisation de l’ensemble des terrasses abaisseront naturellement la température du bâtiment lors des périodes de chaleur. De nouvelles menuiseries en aluminium avec des ouvrants cachés apporteront dans les chambres une meilleure luminosité et une excellente isolation.

Après ces travaux, et grâce à la mise en place de cette ITE intégrale, l’Hôpital a pour objectif de réduire de 50% ses dépenses énergétiques et d’apporter un meilleur confort à ses usagers (professionnels et patients).

Enfin, le chantier a été conduit en site occupé sans interruption de l’activité médicale de l’établissement (les plateaux techniques ont fonctionné 24h sur 24 et 7 jours sur 7) et en s’adaptant aux contraintes des différents services. Le chantier des façades a duré 15 mois et s’est achevé en juin 2011 comme prévu.

Le chantier en images :

Rénovation des façades est et ouest

La réhabilitation devait mettre en valeur l’architecture des années 70 faisant référence aux constructions de Le Corbusier. Les architectes ont donc opté pour la conservation des épines en béton et de l’aspect béton brut des panneaux verticaux
situés en angle. Au dernier niveau, la façade tout comme sur la façade nord sont en retrait afin d’amplifier la lecture des épines.

Rénovation de la façade sud

Encaissée dans le prolongement d’une butte recouverte de végétaux, la face sud de l'hôpital est constituée de balcons laissant la façade en retrait. Les architectes ont choisi la mise place d’un carrelage et l’abaissement du seuil des portes-fenêtres  qui permettent
maintenant aux personnes à modalité réduite de profiter de cet espace privilégié. Les architectes ont favorisé la conservation de l’esprit d’une lecture allégée par la mise en oeuvre de garde-corps vitrés et sobres soulignés d’une lisse filante. Le but recherché: "fondre la façade en retrait dans le paysage."

Rénovation du bâtiment de logements

Fiche Technique

Maîtrise d’ouvrage : Centre hospitalier des Qatre Villes, Sèvres (92)

Mme CAILLE-DRANCOURT, Directrice du Patrimoine
M. Michel COLAS, Ingénieur en chef des Travaux
M. REYNIER

Maîtrise d’oeuvre : Atelier 11

Lot Maçonnerie, bardage, ravalement, Isolation thermique par l’extérieur : Marteau SAS

Durée des travaux : 15 mois (de septembre 2010 à fin juin 2011)

Effectif sur le chantier : en moyenne 10 compagnons Marteau

Surface traitée : +/- 4500 m²

Coût des travaux : 960 000 €

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil