En direct

La matière laisse filtrer la lumière

Jean-Philippe Defawe |  le 21/07/2017  |  ProfessionArchitectureCultureBâtimentLoire-Atlantique

Nantes -

Sous sa verrière et derrière sa façade en marbre translucide, le musée d'arts a vécu une subtile remise en beauté.

« Etrange monument aveugle, sorte de piédestal découronné de son quadrige. » Ainsi décrivait le musée des beaux-arts de Nantes (Loire-Atlantique) Julien Gracq (1910-2007) dans « La forme d'une ville », publié en 1985. L'écrivain, qui exprimait si bien le caractère monumental introverti du bâtiment, serait sans aucun doute agréablement surpris en découvrant la profonde mutation du « palais des beaux-arts », rouvert le 23 juin dernier.

« Nous avons voulu transformer ce palais vieillissant datant de 1893 en un musée contemporain, ouvert sur la ville, qui complète et respecte l'architecture existante », explique Patrick Richard, codirecteur de l'agence britannique Stanton Williams. Devenu « musée d'arts », l'équipement a été profondément restauré et a vu ses surfaces d'exposition augmenter de 30 %, avec notamment le Cube, un nouveau bâtiment de 2 000 m2 dédié à l'art contemporain. La transformation est convaincante… parce que subtile. « Les choses ont été faites comme elles le sont rarement par des architectes, qui ont tendance à en faire des tonnes !, savoure Sophie Lévy, directrice du musée. Cette approche a évité que les choix esthétiques ou technologiques soient très vite datés. » Pour les architectes, c'était une évidence. « Notre travail est conçu de l'intérieur vers l'extérieur, mettant l'occupant au cœur du projet », résume Paul Williams. A l'extérieur, cela passe par un langage architectural qui renvoie à l'esthétique minérale des bâtiments de l'îlot, qui ont en commun la blancheur du tuffeau nantais.

Ce projet est toutefois surtout conçu comme un parcours muséographique et architectural reliant, avec cohérence, l'extension aux deux bâtiments historiques restaurés : le palais et la chapelle de l'Oratoire. Un chantier conduit par Bouygues Bâtiment Grand Ouest a même permis de créer de nouveaux espaces en sous-sol, dont les réserves et un auditorium. « Quelque 16 000 m3 ont été excavés sous le bâtiment pour réaliser 1 km de reprises en sous-œuvre, témoigne Arnaud Lecot, chargé du chantier chez Bouygues. C'était un des quatre grands chantiers, mené simultanément à la construction des bâtiments neufs, à la restauration de 8 000 m2 de façades inscrites aux monuments historiques et à la rénovation des 3 500 m2 de verrières. »

La lumière naturelle optimisée. Cette rénovation des verrières, à l'origine de multiples fuites d'eau ces dernières années, a permis aux architectes d'optimiser la présence de la lumière naturelle en remplaçant les éléments vitrés par un complexe de couches superposées de verre, toiles tendues et stores modulables. Ainsi contrôlée et complétée par un éclairage artificiel de type led, c'est une lumière douce donnant l'effet d'un « nuage qui passe » qui éclaire les salles d'exposition, majoritairement peintes en blanc, à l'image du grand patio. Ce travail sur la lumière s'est poursuivi sur la façade sud du Cube où un mur-rideau suspendu de 400 m2 a été réalisé sous Atex à l'aide de plaques de 8 mm de marbre monocristallin prises entre deux verres pour filtrer les rayons du soleil. « Le magnifique ciel de Nantes nous a naturellement conduits à tirer profit de cette lumière », assure Patrick Richard.

Maîtrise d'ouvrage : Ville de Nantes. Maîtrise d'œuvre : Stanton Williams (architecte mandataire). BET : RFR (structure), Max Fordham (fluides, éclairage et acoustique), Gefi (fluides), Casso & Associés (sécurité incendie), Artelia (économiste, VRD et désamiantage), Cartlidge Levene (signalétique), Securitas (contrôle et coordonnateur SPS). Entreprise générale : Bouygues Bâtiment Grand Ouest. Surface des travaux : 25 300 m2 Shob.

Surface d'expositions : 17 000 m2 . Coût : 54,6 M€ d'euros HT.

PHOTO - 8317_527087_k2_k1_1278996.jpg
PHOTO - 8317_527087_k2_k1_1278996.jpg
PHOTO - 8317_527087_k3_k1_1278997.jpg
PHOTO - 8317_527087_k3_k1_1278997.jpg
PHOTO - 8317_527087_k4_k1_1278999.jpg
PHOTO - 8317_527087_k4_k1_1278999.jpg
PHOTO - 8317_527087_k5_k1_1279000.jpg
PHOTO - 8317_527087_k5_k1_1279000.jpg
PHOTO - 8317_527087_k6_k1_1279010.jpg
PHOTO - 8317_527087_k6_k1_1279010.jpg
PHOTO - 8317_527087_k7_k1_1279012.jpg
PHOTO - 8317_527087_k7_k1_1279012.jpg
PHOTO - 8317_527087_k8_k1_1279013.jpg
PHOTO - 8317_527087_k8_k1_1279013.jpg

Commentaires

La matière laisse filtrer la lumière

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Livre

Prix : 65.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Livre

Prix : 35.00 €

Auteur : Dunod, Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX