Le moniteur

La maison à 15 euros par jour fait débat

Defawe Philippe |  le 21/04/2008  |  France entièreLogementMaison individuelleLogement social

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Immobilier
Logement
Maison individuelle
Logement social
Valider

Quelques réactions suite à l'article "Une maison à 15 euros par jour... pendant 40 ans", publié mercredi 16 avril sur www.moniteur-expert.com.

Quelle misère! On est en pleine régression. Quand va-t-on arrêter de faire rêver les gens sur ce délire pavillonnaire que Tim Burton adore parodier dans ces films.
A la limite, les maisons des ouvriers mineurs du Nord avaient l'avantage, tout en disposant d'un bout de potager (complément alimentaire... ça pourrait redevenir à la mode), d'être mitoyennes. Cela réduisait les déperditions de chaleur sur les faces latérales et optimisait l'espace. Votre journaliste aurait pu se laisser tenter par une question : elles sont construites comment et avec quoi ces maisons ? A quoi ressembleront-elles au bout de 40 ans? Il est vraiment temps de faire avancer en France l'idée du logement collectif intelligent, durable et humain. Car un champ de betterave transformé en lotissement de mini pavillons me paraît bien moins socialisant, bien moins humain qu'un ensemble de logements collectifs d'une hauteur raisonnable, accessible et disposant d'équipements sportifs, sociaux et culturels.
Jan Meyer

La maison à 15€/jour est un non sens écologique, énergétique et également un non sens en matière d'aménagement du territoire. Par contre devenir propriétaire d’un "logement à 15€/jour" (ou même moins... 2€/jour par exemple) en bâtiment collectif avec CE solaire (ou autre) et une performance énergétique du niveau prôné par le Grenelle aurait beaucoup plus de sens.
Eric Durand, architecte et consultant en environnement

Tout est dit dans cet article de Philippe Vignaud. Il me semble que les responsables devraient s'entourer de gens qui ont l'expérience des questions sur la ville. En effet, cela éviterait d'entendre toutes ces fausses bonnes idées consensuelles sur la ville relayées par les médias. Monsieur Vignaud dénonce la 15 euros par jour, on pourrait aussi parler des récentes gesticulations sur le logement social dont application va créer des ghettos de pauvres alors que tout le monde sait que le logement social en France, souffre déjà de manque de mixité sociale. En résumé, mesdames et messieurs les politiques: renseignez-vous avant d'agir.
Landry Mouyokolo, architecte

Les arguments de Philippe Vignaud sont excellents, mais de quel droit une élite peux ce permettre de "parquer" une partie de la population !
De plus qu'est qui empêche de créer de nouvelles zones industrielles à taille humaine dans l'environnement proche des nouvelles zones d'habitations ?
Laurent Lecaille, responsable des achats

Pour faire suite à vote article sur la maison à 15 €/jour ou à 450 €/mois, je ne comprends pas tous ces politiciens qui essaient de nous faire croire à leurs solutions miracles avec la possibilité d'être propriétaire pour si peux d'argent.
Comment se passera l'achat du terrain dans 20 ans? Quel sera sa valeur? Comment revendre sa maison dans 5 ans, 10 ans ?
Pourquoi n'optent -ils pas pour une solution beaucoup plus simple et réalisable à moindre coût, à savoir : obliger les organismes de logements sociaux ou semi sociaux à vendre au-delà de 15 ans leurs biens à leurs locataires avec une remise sur le coût de la maison en rapport avec le nombre de loyers versés. Cette procédure leur permettrait également d'obtenir un auto financement pour la réalisation de nouvelles maisons qui pourraient être vendu dans 15 ans elle aussi.
De plus un organisme de logements sociaux ne devrait pas être en place pour faire trop de bénéfice. Il devrait avoir un fond de roulement qui lui permet de faire fonctionner ses équipes de gestion de leurs patrimoines et de pouvoir intervenir sur des travaux éventuels.
Un bien qui serait vendu tous les 15 ans n'aurait pas besoin de remise en état, de ravalement de façade, etc.
Tout cela bien sur est une réflexion personnelle, mais pourquoi pas ?
Alain Conigliaro

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur