En direct

La ligne de bus T4 se remet en route

Claire Garnier |  le 06/07/2018  |  TransportsCollectivités localesSeine-Maritime

Rouen -

En 2019, la T4, nouvelle ligne de transport de bus à haut niveau de service (BHNS) à Rouen, reliera la place du Boulingrin (au nord) au Zénith (au sud). Longue de 8,5 km, elle s'intégrera au réseau de transports en commun de la métropole de Rouen exploité par Transdev : tramway, lignes standard et lignes de BHNS principalement en site propre. La ligne T4 franchira la Seine au niveau du pont Guillaume-le-Conquérant et accueillera des bus articulés dotés de systèmes de guidage optique pour l'accès aux stations. L'ensemble du chantier représente un budget de 84 M€ TTC (71 M€ HT), dont 9 M€ pour les véhicules. L'Etat subventionne le projet à hauteur de 10 M€, et la région Normandie de 30 M€, la métropole apportant le reste. L'investissement comprend la requalification de l'espace public : amélioration des trottoirs, travaux d'accessibilité, plantations et aménagements cyclables.

« Les travaux commencés cette année se poursuivent à un rythme soutenu, car notre objectif est d'avoir terminé la construction de cette ligne pour cet événement majeur qu'est l'Armada de Rouen, en juin 2019, et avant le début du chantier de la tête sud du pont Flaubert, en 2019 ou 2020 », explique Olivier Rusch, directeur général adjoint chargé des espaces publics et des mobilités à la Métropole de Rouen, maître d'ouvrage du projet. Ces travaux ont pris du retard en raison d'un désaccord financier. La maîtrise d'œuvre du projet T4 avait initialement été attribuée dans sa totalité au groupement SCE-Attica-Arcadis-Sogeti. Mais le marché a été résilié au moment de l'appel d'offres travaux. Le groupement réclamait des rémunérations complémentaires importantes du fait de l'état très dégradé d'une canalisation majeure d'assainissement sur la rive droite, l'obligeant à modifier le projet. « Nous avons alors décidé de reprendre en interne la maîtrise d'œuvre sur la rive droite », raconte Olivier Rusch.

Voies de bus sur les côtés. Pour l'épauler, la collectivité s'est adjoint un AMO conduite d'opération (groupement Iris Conseil Aménagement/Paysage et Territoire, et cabinet d'ingénieurs conseils Merlin). Du fait des difficultés techniques rencontrées rive droite, la métropole a choisi d'aménager ce tronçon sur la plate-forme routière existante. Il prendra la forme de « voies bus » disposées de chaque côté de la voie - la partie centrale des boulevards restant réservée aux voitures -, alors que, sur le reste de la ligne, les bus circuleront en voie centrale. « Cela reste un bus à haut niveau de service », tient à préciser Olivier Rusch. Pour le chantier rive gauche, la métropole a relancé une procédure de maîtrise d'œuvre d'exécution. C'est le groupement Edeis/Ingetec qui a été retenu. Les travaux de VRD rive droite sont réalisés par Travaux publics rouennais et Viafrance Normandie SA, tandis que Colas se chargera de la rive gauche.

PHOTO - 13882_843729_k2_k1_1983504.jpg
PHOTO - 13882_843729_k2_k1_1983504.jpg

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur