En direct

La LGV Paris Bordeaux ouvre dans 1000 jours

bertrand escolin |  le 06/11/2014  |  ParisVienneCharente-MaritimeGirondeTransports mécaniques

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Transports
Paris
Vienne
Charente-Maritime
Gironde
Transports mécaniques
Valider

«Début novembre, nous serons à J-1000 de la mise en service commerciale de la ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux, prévue le 31 juillet 2017 au plus tard. Ce qui mettra Paris à 2h de Bordeaux» déclare Laurent Cavrois, président de Lisea, société concessionnaire de la LGV Tours Bordeaux.

La phase de travaux de génie civil est quasiment achevée, les terrassements et bétonnage à plus de 99%. Ce sont désormais les travaux ferroviaires qui commencent, avec la mise en place du ballast, et dans les prochains jours du premier tronçon de rail de 400 m.

«Désormais, poursuit Laurent Cavrois, nous préparons avec RFF, la SNCF et les autorités organisatrices locales de transports, les schémas de desserte, les fréquences de trains sur les sillons que nous mettrons à disposition de la SNCF».

En pratique, il s’agit d’évaluer combien de trains directs (11 TGV sur la ligne actuelle), combien d’arrêts et de liaisons cadencées seront prévues: « l’enjeu est une desserte cadencée toutes les heures, et demi-heures pour les heures de pointe, on y travaille avec RFF». A quoi s’ajoutent, les connexions avec les TER régionaux comme Poitiers, Angoulême et La Rochelle. «C’est l’opérateur qui utilise le sillon que nous mettrons à sa disposition et décide des fréquences» précise encore Laurent Cavrois.

Quid des 2000 salariés des travaux publics, qui ont été embauchés localement pour la réalisation de la ligne ? « Nous avons fait travailler jusqu’à 9000 personnes en 2013, 6000 aujourd’hui sur le chantier, le plus important d’Europe, avec nos équipes –Lisea compte Vinci comme actionnaire à 33%- et des travailleurs recrutés sur le chantier. Nous nous sentons responsables de ces 2000 personnes embauchées localement. Avec les pôles emploi et les préfectures, nous nous assurons que chaque agent a trouvé une formation qualifiante durant le chantier, comme la conduite d’engins ou de camions. Un atout pour retrouver un emploi. Notre objectif est que la moitié d’entre eux au moins retrouve un emploi après le chantier.»

Pour la maintenance, qui sera assurée par Mesea, 170 emplois sont prévus sur la ligne, répartis sur quatre bases.

Dès l’ouverture de la ligne, 18 millions de voyageurs, sont attendus, soit 20% de passagers ferroviaires en plus qu’aujourd’hui. Le report modal de l’avion vers le TGV (qui assure déjà 80% des trajets vers la capitale), doit apporter ces 3 millions de passagers annuels supplémentaires. «Malgré le rapport de la Cour des comptes, on peut dire que tous les TGV actuellement en service sont rentables, nous sommes confiants pour la future ligne. Nous aurons également des rames nouvelles, prévues pour rouler à 320 km/h, vitesse maximale autorisée sur la LGV SEA» assure Laurent Cavrois, qui espère déjà accueillir des Thalys et Eurostar à Bordeaux, dont l’expérimentation démarre actuellement sur Lyon-Marseille.

6 ans de travaux, 44 ans de gestion

La nouvelle ligne à grande vitesse Sud-Europe Atlantique (SEA) entre Tours et Bordeaux est en train de devenir réalité. Signé en juin 2011 entre Lisea et RFF, le contrat de concession prévoyait une circulation commerciale au plus tard le 31 juillet 2017, soit seulement 6 ans après. Lisea, société concessionnaire et Cosea, concepteur-constructeur de la nouvelle LGV entre Tours et Bordeaux, sont en passe de le tenir.

Les travaux de génie civil s’achèvent sur le 302 km de ligne à grande vitesse et les 38 km de raccordements au réseau ferré existant. Les travaux d’équipements ferroviaires débutent dans quelques jours; les premiers rails de la grande vitesse, les longs rails soudés (LRS) de 432 mètres, sont en cours d’acheminement sur les bases travaux.

Commentaires

La LGV Paris Bordeaux ouvre dans 1000 jours

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur