En direct

La LGV PACA avance d'un cran
TGV - © © atropo8/Flick'r

La LGV PACA avance d'un cran

le 15/07/2011  |  transportAlpes-MaritimesVar

Quatre scénarii de desserte des métropoles par la ligne à grande vitesse vont être mis à la concertation à partir septembre.

RFF -Réseau Férré de France- va lancer à partir de septembre et pour une durée de trois mois une large concertation sur quatre scénarii de desserte des métropoles basés sur des fuseaux de passage d'un km de large environ de la LGV  PACA. Ces scénarii, qui s'inscrivent dans un projet de système ferroviaire global à l'échelle de la région (un réseau maillé combinant grande vitesse et desserte locale par les TER) ont été établis par RFF à partir d'analyses multicritères (transport, environnement, développement durable). Ils comptent parmi la vingtaine d'hypothèses soumises au comité de pilotage de la LGV PACA qui en a sélectionné quatre.

Ces scénarii -de Marseille Saint Charles à l'Italie- différent notamment au niveau des proportions de ligne nouvelle intégrale et de ligne nouvelle utilisant la ligne existante élargie mais au niveau de la desserte des villes-centre (Toulon et Nice notamment) et du coût global qui, aux conditions économiques actuelles, varie entre 12 et 15 milliards d'euros pour les différents projets.

Objectif : l'enquête publique DUP en 2014

« Nous n'avons en tant que maître d'ouvrage aucune préférence par rapport à l'un de ces scénario car notre objectif est de favoriser au maximum la concertation et la discussion avec les acteurs du territoire » souligne Jean Michel Cherrier, chef de mission LGV PACA à RFF.

Cette concertation, qui s'annonce vive voire houleuse tant le projet suscite débats et oppositions, sera particulièrement étoffée : deux comités territoriaux dans chaque département concerné, 40 groupes de travail géographiques, 13 réunions publiques d'information...

« Nous respections notre calendrier, avec en ligne de mire la présentation  début 2012 d'un scénario retenu à l'approbation ministérielle pour passer ensuite à une deuxième phase d'étude approfondie permettant de déboucher sur le lancement de l'enquête publique DUP en 2014 » note le préfet de la région PACA, Hugues Parant. L'enjeu dans cette phase sera notamment d'arrêter une bande de passage d'environ 500 m de large...

Au total sur une durée de 4 ans ces études, validées par les collectivités, représentent un montant de 86 millions d'euros. Pour les conduire, RFF a fait appel à Artelia (mission AMO et développement durable) et dans les différents départements à Systra (Bouches-du-Rhône), Setec (Var) et Inexia (Alpes-Maritimes).

Scénarii
Scénarii

Commentaires

La LGV PACA avance d'un cran

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur