En direct

La légèreté et la robustesse, deux atouts maîtres pour le plastique

Laurent miguet |  le 16/05/2018  |  TechniqueInnovationAinEureMaine-et-Loire

Le plastique se fond dans l'espace public comme dans les jardins des particuliers.

Des grands groupes aux start-up en passant par l'industrie indépendante et familiale, les fabricants rivalisent d'innovations.

À l'ombre du château médiéval des Plantagenêt, dans le cœur historique d'Angers, le plastique a prouvé ses vertus drainantes, sa légèreté et sa robustesse dans le confortement des berges de la Maine, en janvier dernier. « La rapidité du chantier limite la gêne des riverains et des touristes », ajoute Thomas Lofek, le chargé d'affaires de Nidaplast qui a su convaincre SCE, le maître d'œuvre de l'opération exécutée par Guintoli. Deux jours et demi ont suffi pour installer 800 m3 de remblai allégé RA 500, par superposition de six plaques de 2,40 m de long sur 1,20 m de large pour une épaisseur de 52 mm. Cette intervention garantit la stabilité latérale des tirants qui retiennent les palplanches sans nécessiter les apports de matériaux lourds des remblais classiques. Composés à 95 % de vide, les blocs laissent l'eau fluctuer sans affaiblir l'ouvrage. Huit mois plus tôt, à 300 m de là, Nidaplast avait déjà convaincu la ville d'Angers, en quête de solutions pour remédier à la monotonie grisâtre de la place de la République : « Nous avons proposé une surélévation associée à la mise en place d'un gazon synthétique », précise Thomas Lofek. Le complexe mis en œuvre par Robert Paysage comprend trois couches : une nappe drainante de 4 mm, appelée Geoflor, évacue les eaux par voie horizontale ; au centre, les panneaux RA 500 assurent l'essentiel de la surélévation, sur 150 mm ; enfin, la couche de 28 mm de modules Nidagreen sert de support au gazon synthétique. Nidaplast ajoute les fonctions décoratives et d'accessibilité, à travers des pots de fleurs et une rampe. « Les découpes réalisées sur place ont simplifié la logistique de cet aménagement, d'abord envisagé comme provisoire, et finalement pérennisé », témoigne Thomas Lofek, heureux de constater l'appropriation de l'espace par les lycéens du quartier.

Des cadeaux Bonux aux plots de terrasse

Ce coup double angevin de la filiale nordique du [...]

Cet article est réservé aux abonnés Paysages Actualités, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur