En direct

Jurisprudence

La justice annule un vaste projet de ZAC sur un espace classé du Var

Defawe Philippe |  le 10/04/2006  |  CorseAlpes-MaritimesPyrénées-OrientalesBouches-du-RhôneDroit de l'environnement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Corse
Alpes-Maritimes
Pyrénées-Orientales
Bouches-du-Rhône
Droit de l'environnement
Aude
Alpes-de-Haute-Provence
Hautes-Alpes
Lozère
Hérault
Var
Vaucluse
Gard
Principauté de Monaco
Environnement
Aménagement
France
Architecture
Technique
Réglementation
Urbanisme
Santé
Valider

Le tribunal administratif de Nice a ordonné à la commune varoise de Vidauban d'annuler le projet d'aménagement d'une ZAC de 1.100 hectares comprenant notamment trois golfs et des centaines de logements sur la zone naturelle classée de la plaine des Maures (Var).

Selon la décision de la justice administrative, rendue courant mars, "la zone d'aménagement concerté du Bois de Bouis se situe au sein d'un milieu d'une grande richesse écologique et paysagère, composé de biotopes et d'espèces protégées" et le projet de ZAC "est de nature à altérer le caractère du site inclus dans le périmètre du projet d'intérêt général de la plaine des Maures".
La mairie de Vidauban a indiqué que le conseil municipal se réunira prochainement pour assurer l'exécution de cette décision.

Créée en 1977 par l'Etat puis transférée à la commune de Vidauban, la ZAC du Bois de Bouis, considérée comme l'une des plus importantes de France, devait initialement comprendre 227.000 m2 de surface construite, 2.000 logements, 300 chambres d'hôtel, trois terrains de golf et deux centres de loisir.
Seuls un golf de 18 trous, non ouvert, et un village témoin de 4.500 m2 ont, depuis cette date, été construits.

La destruction de ces structures et la remise en état du site a été ordonnée en 2004 par le tribunal de grande instance de Draguignan à la suite de plaintes d'un collectif d'associations de défense de l'environnement. La mise en oeuvre de la démolition est suspendue à l'examen du jugement par la cour d'appel d'Aix en Provence.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil