En direct

La juste quantité au bon endroit par l'impression 3D
Un déversoir d’orages en béton de plus de 5 tonnes a été imprimé en neuf heures par Point.P TP et XtreeE en 2017. - ©

La juste quantité au bon endroit par l'impression 3D

Amélie Luquain |  le 01/03/2019  |  BétonImpression3D

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Technique
Béton
Impression3D
Valider

Fabrication -

 

« Précise, l'impression 3D appliquée au béton optimise les formes en économisant plus de 40 % de matière », énonce Nicolas Roussel, spécialiste de la rhéologie et de la mise en œuvre des matériaux cimentaires à l'Ifsttar. Ce procédé de fabrication additionne les couches de mortier à l'aide d'un bras robotisé et rend inutile les moules ou coffrages, de même qu'elle réduit les déchets.

Reste à contrôler la rhéologie du béton à imprimer. La vitesse de durcissement du mortier doit être maîtrisée afin qu'il supporte la charge croissante induite par les couches qui s'additionnent. Sur ce point, plusieurs solutions sont à l'étude. Parmi elles, un système produit-machine développé par Sika. « Dans un premier temps, une encre cimentaire haute performance a été spécialement formulée. Le matériau est fluidifié lors du pompage sans diminuer sa résistance mécanique. Quand il arrive en tête de buse, un système breveté contrôle la prise », explique Fabrice Decroix, directeur de l'innovation chez Sika. En parallèle, un outil de spectrométrie ultrasonore vient cartographier le passage de l'état liquide à l'état durci du matériau. Grâce à l'encre cimen-taire ainsi formulée, l'industriel annonce pouvoir imprimer en continu jusqu'à 4 tonnes par heure à la vitesse de 1 mètre linéaire par seconde, soit une hauteur de 10 centimètres par minute.

De son côté, la start-up XtreeE s'est aussi positionnée sur ce créneau avec une technique comparable, reposant sur l'injection d'un accélérateur de prise au niveau de la buse. Soutenue par son actionnaire Vinci v i a sa filiale Freyssinet, elle passe aujourd'hui au stade industriel. La jeune pousse et son partenaire local Concreative s'apprêtent à ouvrir en cette fin février à Dubaï une unité de production de 500 m². « Afin d'augmenter la productivité dans la construction, l'émirat souhaite que 25 % des nouveaux bâtiments soient édifiés au moyen d'imprimantes 3D d'ici à 2030 », explique Alban Mallet, directeur général de XtreeE. Les entreprises ont entamé la phase de test et de calibration de l'imprimante : « Le bras du robot IRB 8700 de chez ABB, qui rayonne jusqu'à 5 m et peut monter jusqu'à 4 m, imprimera bientôt 1 à 2 tonnes par jour de fines structures en béton », assure-t-il.

PHOTO - 16816_1012793_k3_k1_2346356.jpg
Sur son site de Rungis (Val-de-Marne), le robot grandes dimensions de XtreeE superpose les couches de mortier. - ©
PHOTO - 16816_1012793_k4_k1_2346357.jpg
L’impression 3D permet de donner les formes les plus variées aux poteaux, en économisant plus de 40 % de matière. - © PHOTOS : X TREE E

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur