En direct

La Grande Motte retient la proposition de François Leclercq pour son projet
Le projet «Ville-Port», remporté par l'urbaniste François Leclercq, entend «réenchanter» La Grande-Motte avec des réalisations urbaines et architecturales majeures. - © © Spiterman

La Grande Motte retient la proposition de François Leclercq pour son projet "Ville-Port"

Clotilde de Gastines |  le 25/05/2018  |  ConjoncturetransportArchitecture

La Grande-Motte a attribué à l’agence François Leclercq la maîtrise d’œuvre du projet «Ville-Port» a annoncé le maire Stéphan Rossignol, ce matin. «L’acceptabilité du projet a fait la différence» explique Stéphane Muscat, directeur général des services de la Ville qui mettait en concurrence trois autres candidats: l’agence 2Portzamparc, le Barcelonais OAB et le Danois Cobe Architects associé au Montpelliérain NBJ.

Début juillet, une grande exposition présentera sur le quai Pompidou les premiers visuels de ce projet pharaonique, qui coïncide avec les 50 ans de la station balnéaire. L’investissement global estimé à 63 millions d’euros HT sera porté par la Ville, maître d’ouvrage, assisté par la SPL L’Or Aménagement; une partie des études étant financées par la région Occitanie-Midi-Pyrénées (404 481 euros) et par l’Etat (100 000 euros).

Le programme prévoit trois réalisations urbaines et architecturales majeures pour «réenchanter» la station dessinée par Jean Balladur, qui compte aujourd’hui 9 000 habitants à l’année, et accueille 100 000 estivants en saison.

530 logements et 2 400 m2 de commerces

Le port va être étendu, grâce au réalignement de la digue Ouest sur la rue des voiliers. Un nouveau bassin à flot va être creusé pour accueillir 400 nouveaux anneaux. La presqu’île ainsi créée hébergera la nouvelle zone technique nautique, soit une douzaine d’entreprises, un pôle nautique, une résidence et un espace de carénage. Cette extension ira de pair avec un renforcement de la digue existante. Le sable excavé sera reversé sur les plages du levant et du couchant. Entre le Point-Zéro, la pyramide classée monument historique, et le quartier du Ponant, l’ancienne zone technique de 6 ha deviendra un quartier mixte. 530 logements seront construits (50 % de T4-T5), tandis que 2 400 m2 de commerces et entreprises nautiques seront réinstallées (notamment, un Lidl). Les indicateurs bioclimatiques (vents dominants, exposition au soleil) dictent les coupes architecturales de cet îlot. «Les niveaux seront bas en pourtour, assez haut au centre, afin que les bâtiments se protègent les uns les autres, explique François Leclercq. Ils formeront une grande colline, conforme à la skyline d’origine». Enfin, la moitié de l’îlot sera réservée à la végétation en pleine terre.

Premiers appels d’offres fin 2019

«Nous respectons le vocabulaire balladurien en réinterprétant le principe du socle et de la pyramide», précise Pierre-Marie Auffret, chef de projet. Des trottoirs hauts desservent les rez-de-chaussée, assurant la résilience aux inondations. Puis des socles de 8 m de haut hébergent sur un à trois niveaux, des commerces, des parkings, et des logements atypiques, loft ou maison de plage de type «Soho» («small office, home office») pour les créateurs d’entreprise souhaitant profiter du cadre de vie de La Grande-Motte.

François Leclercq compose également une «balade de plage à plage» pour rendre l’eau visible. Les quais longeant le port formeront un ruban de 1,5 km ménageant davantage d’espace pour les piétons et les vélos. Plusieurs scénarios seront mis à l’étude pour améliorer le système de stationnement en fonction de la saison pour trouver un juste milieu entre le «tout bagnole et le tout piéton», écrivent les urbanistes.

Plusieurs phasages sont envisagés en fonction des autorisations administratives et de la nécessaire mise en compatibilité du PLU. Les premiers appels d’offres travaux sont prévus fin 2019 pour l’extension du port, où les entreprises pourraient emménager fin 2022. La démolition de l’ancienne zone technique pourrait avoir lieu en 2023 afin de laisser place à la construction de logements et leur livraison en 2026.

Maître d’ouvrage: Ville de La Grande-Motte

AMO: SPL L’Or Aménagement

Le groupement mené par l’agence François Leclercq comprend l’agence Map (qui avait fait l’étude de programmation pour l’extension du port), Artelia, Alphaville, des spécialistes de l’environnement et du changement climatique (Franck Boutté Consultants et Mesh, Louis Berger, Biotope et Vincent Guillermin Paysagiste), des mobilités (Roland Ribi et Associés), les économistes Mazet et les avocats Gil-Fourrier & Cros.

Commentaires

La Grande Motte retient la proposition de François Leclercq pour son projet "Ville-Port"

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur