En direct

La garantie financière d’achèvement

Par Jean-Michel Berly, responsable du département droit immobilier, BNP Paribas, professeur à l’ICH |  le 21/01/2011  |  ConjonctureOpérations immobilièresEntreprisesImmobilier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Conjoncture
Opérations immobilières
Entreprises
Immobilier
Valider
Vente et contrats spéciaux - 10 QUESTIONS SUR -

La faillite de certains promoteurs immobiliers, fragilisés par la crise économique et financière, incite à se pencher sur les garanties offertes par le régime de la vente en l’état futur d’achèvement, et spécifiquement sur la garantie financière d’achèvement, la plus usitée en pratique. Cette garantie peut prendre la forme, soit d’une ouverture de crédit, soit d’une convention de cautionnement. Elle résulte de l’intervention, aux côtés du promoteur vendeur, d’un organisme garant, une banque généralement. Analyse en 10 questions/réponses des modalités pratiques de mise en œuvre de cette garantie, non exempte de difficultés.

1 De quelles garanties dispose l’accédant en Vefa ?

Les articles L261-10 et L261-11 du code de la construction [...]

Cet article est réservé aux abonnés Opérations Immobilières, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil