En direct

La future Halle Pajol réhabilitée par Françoise-Hélène Jourda (portfolio)
Voir le portfolio - ©

La future Halle Pajol réhabilitée par Françoise-Hélène Jourda (portfolio)

DEGIOANNI Jacques-Franck |  le 04/03/2008  |  France Architecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Réalisations
Architecture
Valider

Auberge de jeunesse, bibliothèque, café musical, locaux commerciaux, centrale photovoltaïque et jardin... Ce copieux programme prendra place à terme dans l'ancienne Halle Pajol (Paris 18e). L'édifice centenaire sera restructuré sous maîtrise d'ouvrage de la Semaest par l'architecte Françoise-Hélène Jourda, lauréate du concours. Occasion de mettre en pratique au coeur de la capitale les exigences de construction responsable qu'elle défend de longue date. Achèvement à l'horizon 2012. Budget prévisionnel : 30 millions d'euros pour la pour la totalité du projet (bâtiment, jardin et installation photovoltaïque).
J.-F.D.

Extrait de la notice architecturale :

"L'essentiel du parti architectural est fondé sur la dissociation spatiale et technique de la halle et des nouveaux bâtiments construits. C'est ainsi que les façades des volumes en bois sont en retrait de dix centimètres par rapport au nu des poteaux de la halle et que ses planchers sont totalement indépendants de la charpente métallique existante.
De la même façon, les volumes sous les sheds qui accueillent des chambres de l'auberge de jeunesse sont des volumes autonomes, portés par le plancher haut du R+1, sans connexion avec les sheds. Ce dispositif architectural a des avantages techniques considérables du point de vue du chantier, de la sécurité des personnes et de la protection contre l'incendie, de la réduction des consommations énergétiques (par l'absence de ponts thermiques) et surtout de la préservation de l'intégrité architecturale de la Halle, conservant à l'identique les structures existantes qui resteront visibles par le public. La charpente de la Halle, débarrassée de ses surcharges et libérée de toute nouvelle contrainte et de la réponse à des réglementations actuelles (bien éloignées du temps de sa construction) retrouve ainsi son caractère d'abri, aux structures légères, mise en valeur par contraste avec les volumes purs en bois qu'elle protège.
Tous les éléments de charpente conservés deviennent ainsi visibles, dans leur architecture d'origine. La halle retrouve son identité et une nouvelle fonction, actualisée, celle d'une enveloppe productrice d'énergie et collectrice des eaux de pluie, sans être aucunement aliénée par des rajouts, renforts ou capotages. Elle est simplement complétée des passerelles d'entretien constituant une marquise continue en façade Ouest, marquise métallique, renforçant sa nouvelle fonction d'abri."

Voir le portfolio

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil