En direct

La future gare TGV de Montpellier sera coiffée de béton fibré
PHOTO - 805450.BR.jpg - © © AGENCE MIMRAM

La future gare TGV de Montpellier sera coiffée de béton fibré

Jean Lelong (correspondant du Moniteur à Montpellier) |  le 29/08/2014  |  BétonTransportsHéraultFrance entièreArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Projets
Béton
Transports
Hérault
France entière
Architecture
Bâtiment
Produits et matériels
ERP
Valider

Réalisée par un groupement associant Icade Promotion, l’entreprise Fondeville et les architectes Marc Mimram et Emmanuel Nebout, la gare Montpellier Sud de France verra le jour en 2017. Sa grande halle sera surmontée d'une toiture perforée en BEFUP.

La gare Montpellier Sud de France sera réalisée par un groupement associant Icade Promotion et l’entreprise Fondeville (1), avec les architectes Marc Mimram et Emmanuel Nebout. Le maître d’ouvrage, Réseau ferré de France (RFF), a décidé d’engager une négociation exclusive avec cette équipe, retenue face à trois autres candidats (2). Cette gare sur la ligne nouvelle Nîmes-Montpellier ouvrira fin 2017. Implantée dans le secteur de la Mogère, au sud de la ville, elle coûtera 142,7 millions d’euros, financés par RFF, l’Etat et les collectivités.

Structure et vêture

Le maître d’ouvrage a prévu une gare-pont enjambant les voies. Le bâtiment voyageurs, une halle de 11 m de hauteur, sera coiffé d’une grande toiture perforée en béton fibré à ultra-hautes performances (BFUP). « Ce matériau, aussi résistant que l’acier, sera utilisé à la fois comme structure et comme vêture », explique Marc Mimram.

La couverture sera ondulée dans un sens, plissée dans l’autre. « Les plis donneront de la résistance à la structure, comme les nervures d’une feuille, précise Marc Mimram. L’ondulation permettra de détourner les vents dominants tout en favorisant la ventilation naturelle de la gare. » Le projet est évolutif. La gare, conçue pour accueillir 3,5 millions de voyageurs par an en 2030, pourra être doublée à l’est et prolongée à l’ouest.
Ce nouvel équipement doit donner naissance à un quartier, Oz Nature urbaine. Philippe Saurel, nouveau président de l’agglomération de Montpellier, après avoir annoncé la remise à plat du projet, a confirmé son intention de construire le quartier mais en le réduisant « pour ne pas endommager la ceinture verte de Montpellier » et en changeant son nom.

(1) Avec la Caisse des dépôts, Edifice Capital, DIF et Cofely Services.

(2) Bouygues (avec Foster), SNC Lavalin (avec Jacques Ferrier), Eiffage (avec Dominique Perrault).

Commentaires

La future gare TGV de Montpellier sera coiffée de béton fibré

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur