En direct

La friche Colbert accueille L’Effort rémois
DESSIN - 646156.BR.jpg - © fouqueray-jacquet architectes

La friche Colbert accueille L’Effort rémois

Frédéric Marais |  le 15/06/2012  |  MarneNordCollectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Marne
Nord
Collectivités locales
Valider
Reims -

L’Effort rémois, aménageur de l’ex-caserne Colbert, une friche militaire de 1,3 hectare au cœur de Reims, a décidé d’y construire son nouveau siège social, sur 7 500 m 2 , à quelques pas de ses locaux actuels. « Ce déménagement va nous permettre de regrouper tous nos services et les 300 salariés qui sont actuellement dispersés sur cinq sites », souligne Christophe Courtaillier, directeur général adjoint du bailleur social.

C’est l’architecte rémois Jean-Michel Jacquet qui a été chargé d’imaginer le futur édifice. Il signe également l’autre bâtiment neuf du site, qui sera le pendant symétrique du premier. Il sera occupé par une résidence de 137 logements s’étendant sur 10 000 m 2 . Des commerces et des locaux d’activité seront installés en rez-de-chaussée. « Nous conserverons ainsi l’urbanisme de la caserne, avec des constructions en périphérie et le maintien d’un espace vide en son centre », explique Jean-Michel Jacquet.
Les deux bâtiments neufs culmineront à R 7 et répondront aux normes BBC. Ils seront tous deux revêtus d’une double façade pour tamiser les rayons du soleil.

L’ancienne caserne réhabilitée

Si le mur d’enceinte doit être rasé pour permettre aux nouvelles constructions de prendre place, les deux petits pavillons flanquant l’entrée de la caserne seront conservés, restaurés et agrandis pour un usage commercial. Un parking souterrain offrira 421 places de stationnement sur deux niveaux à tous les occupants du site.
La perle de la friche, l’ancienne caserne du XIX e  siècle est bien sûr conservée. La réhabilitation est confiée à l’architecte Philippe-Charles Dubois. Le projet comprend l’aménagement d’une résidence étudiante de 110 chambres et d’une résidence de tourisme avec autant de chambres, ces deux entités étant séparées par un plateau de bureaux. La barre sera percée en son milieu pour permettre aux piétons de traverser la place et d’accéder aux deux rues adjacentes.
Si les fouilles archéologiques s’achèvent bien fin septembre (la caserne avait été construite sur les anciens remparts de la ville), l’ensemble du programme devrait être livré fin 2014, avec priorité donnée à la résidence étudiante pour une mise en service dès la rentrée 2013. Les travaux s’élèvent à 45 millions d’euros HT.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur