Economie

La France émet avec succès sa première obligation verte

La France a emprunté 7 milliards d’euros, sur une échéance de 22 ans et avec une date de remboursement fixée au 25 juin 2039, pour financer la transition énergétique via sa première obligation verte. 

Le ministère de l’Environnement et de l’Economie se sont félicités de ce lancement réussi. « Tout en finançant la transition écologique et énergétique, la France continue par ailleurs à minimiser sa charge d’intérêt pour les années futures grâce à un taux à l’émission de 1,741% », ont noté les deux ministères dans un communiqué. Et de préciser : « La demande totale a atteint un montant exceptionnel de plus de 23 milliards d’euros, et émane d’une large variété d’investisseurs internationaux, européens et français, intéressés par les titres de dette française à long terme comme par les caractéristiques environnementales innovantes de cette obligation ».

Les fonds levés serviront à financer des investissements dans quatre domaines, notamment via le Programme d’investissement d’avenir: la lutte et l’adaptation contre le réchauffement climatique, la protection de la biodiversité et la lutte contre la pollution.

Les ministres ont réaffirmé leur ambition de faire de Paris « la place financière de référence dans l’accompagnement de la transition écologique et énergétique ».

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X