En direct

- ©

"La France défigurée", par Cristina Conrad

DEGIOANNI Jacques-Franck |  le 23/08/2006  |  France entièreMaison individuelleImmobilierLogement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Maison individuelle
Immobilier
Logement
Valider

L'attachement que nous portons à la France est lié aux lieux, aux espaces dans lesquels nous vivons, aux architectures qui nous émeuvent. Cette diversité architecturale participe d'ailleurs de notre richesse économique (14 millions de touristes en 2005 – 1ère destination touristique au monde).
On retrouve cette qualité aussi bien en milieu urbain que dans les campagnes et les villages mais elle est aujourd'hui, de plus en plus défigurée sur l'ensemble du territoire, par des giratoires, des lotissements, des pavillons qui se multiplient à l'infini.

Nous reproduisons à l'horizontale, les caractéristiques des banlieues : cités-dortoirs, espaces sans âme, répétitivité, uniformité, banalité architecturale, absence d'espaces publics et de rencontre, etc.
Méfions nous qu'après la crise des banlieues, nous ne devions faire face à la crise du pavillon.
Chacun le sait mais qui ose dire que le mitage, la marée pavillonnaire détruisent le paysage, l'identité des lieux et le sentiment d'appartenance? Ces lotissements sont d'autant plus inquiétants qu'ils sont, une fois construits, irréversibles et catastrophiques en matière de développement durable. Ils consomment de l'énergie, des espaces agricoles, des routes, du temps, les deniers publics, et surtout ils exposent leurs propriétaires à une fragilité financière. Que l'essence, le gaz, l'électricité ou les impôts augmentent et c'est tout un équilibre budgétaire qui est mis à mal. Les travaux de Francis Beaucire, chercheur et géographe, en la matière sont édifiants. Sont édifiantes aussi les réactions de repli dans un entre soi protecteur qui sapent le vivre ensemble et aboutissent parfois à la peur et au rejet de l'autre. Les français seraient, paraît-il, désireux de maisons individuelles. Mais quelle alternative leur est offerte alors que les pouvoirs publics les favorisent, la maison à 100 000 euros en étant le dernier avatar ?

Ne nous leurrons pas et ayons l'honnêteté de reconnaître que cet exil urbain répond aussi à une offre de terrain pas ou peu chère. C'est pourquoi, à côté de la conception d'un habitat plus urbain (maisons de ville, individuel superposé, immeuble de ville, petits collectifs…), offrant une intimité, un jardin ou une terrasse et une personnalisation du logement, il nous faut réfléchir à la mise en œuvre d'une régulation foncière et de véritables projets urbains et de société. Il appartient à l'Etat, aux maires, et aux maîtres d'ouvrage d'impulser, de réguler et de promouvoir des réalisations de qualités et accessibles au plus grand nombre, et aux architectes, à leurs côtés, de penser et composer la ville, les villages et l'espace urbain.

N'oublions pas que la densité est la marque de la civilisation urbaine qui est la nôtre depuis des siècles : adaptons-la donc à nos villes pour demain, avec le même souci qui a fait qu'elles sont aujourd'hui enviées, admirées et visitées par tous.

Arrêtons la régression urbaine !
Offrons un habitat soucieux du contexte, de l'histoire et de l'identité des lieux (social, culturel, patrimonial et urbain) ;
Offrons de véritables projets urbains ambitieux et des quartiers qui favorisent le "vivre ensemble" ;
Offrons des espaces publics et un cadre de vie de qualité dans lesquels, il fait bon vivre !
Offrons un projet de société où la culture trouve sa place et l'architecture constitue le patrimoine de demain.

18 août 2006

Cristina Conrad, Présidente de l'Ordre des architectes d'Île-de-France.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Architectes et ingénieurs face au projet

Architectes et ingénieurs face au projet

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur