Le moniteur
La FNBM reçoit le soutien de la députée co-animatrice du plan de rénovation énergétique

La FNBM reçoit le soutien de la députée co-animatrice du plan de rénovation énergétique

Guillaume Fedele |  le 23/11/2018  |  Déchets négoceRénovation énergétique

A l’occasion de son déjeuner annuel, la Fédération du négoce de bois et des matériaux de construction, Marjolaine Meynier-Millefert, députée LREM assure que « le déchet est une valeur » et le plan de rénovation énergétique dispose de budgets connus.

« Puisque c’est l’heure du bilan, affichons cependant notre satisfaction devant les chiffres globaux (car les disparités sont fortes entre les régions) de l’activité. » C’est par ses mots que Franck Bernigaud, président de la Fédération du négoce de bois et des matériaux de construction (FNBM), a ouvert, devant plus de 180 personnes, le déjeuner annuel de son syndicat, le 21 novembre 2018, au Pavillon Dauphine, à Paris. « Même si la fin d’année semble montrer un essoufflement relatif, nos professions peuvent se féliciter d’une croissance continue » : +3,1 % pour le négoce de matériaux et 3,3 % pour les spécialistes du bois.
Bref, s’il affirme que « l’optimisme est de mise », il pointe, néanmoins, plusieurs sujets d’inquiétudes pour 2019. Notamment la réintroduction partielle des fenêtres dans le CITE, la suppression du taux réduit de la Taxe intérieur de consommation sur les produits énergétique (TICPE) du GNR (Gazole non-routier) « qui va plomber nos marges et alourdir nos charges » ou encore la gratuité de la reprise des déchets.

Travailler à un argumentaire

Et Franck Bernigaud de préciser : « nous ne pouvons accepter après avoir consenti un effort financier et humain conséquent d’être aujourd’hui sous une épée de Damoclès comme celle de la gratuité de la reprise des déchets. » Avant d’ajouter : « la gratuité est un leurre, l’organisation de la reprise des déchets à nécessairement un coût et s’appréhende au sein de la filière. »
Lui succédant à la tribune, Marjolaine Meynier-Millefert, députée LREM et co-animatrice du plan de rénovation énergétique a cherché à apaiser l’auditoire en affirmant « entendre les différentes inquiétudes » de la filière. Premièrement, sur l'obligation de reprise des déchets de chantier. « Le gouvernement a une tendance à oublier que le déchet est une valeur ». Et d'assurer qu'elle « travaillerait à un argumentaire » en ce sens.

Hâte de voir des chantiers de rénovation énergétique

Et deuxièmement sur le plan de rénovation énergétique du bâtiment. « Il dispose désormais de budgets connus pour rénover 500 000 logements par an et 1,5 million de passoires thermiques d’ici à 2020 ». Et Marjolaine Meynier-Millefert de détailler : 1,2 Md€ d’aides de l’Anah sur cinq ans, 4,8 Md€ pour les bâtiments publics ou encore 200 M€ de subvention au titre de la formation professionnelle. » Pour conclure, la députée a répété à plusieurs reprises qu’elle avait « hâte de rentrer dans le vif du sujet » et « voir des chantiers concrets liés à la rénovation énergétique ».

Commentaires

La FNBM reçoit le soutien de la députée co-animatrice du plan de rénovation énergétique

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Hors-série AMC Terre Cuite / Céramique

Hors-série AMC Terre Cuite / Céramique

Date de parution : 05/2013

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur