En direct

Transition énergétique : la Fnaim se dit solidaire du gouvernement
Jean-Marc Torrollion, président de la Fnaim a tenu à souligner sa solidarité avec le gouvernement. - © JULIENFALSIMAGNE / LE Moniteur

Transition énergétique : la Fnaim se dit solidaire du gouvernement

Ludovic Clerima |  le 27/11/2018  |  LogementFnaimImmobilier résidentielRénovation énergétique

Le ministre chargé de la ville et du logement, Julien Denormandie, veut s'appuyer sur les syndics dans le cadre de la rénovation des copropriétés dégradées.

Agents immobiliers et pouvoirs publics, main dans la main sur la transition énergétique. C'est le partenariat souhaité par le ministre chargé de la ville et du logement, Julien Denormandie, et le président de la Fédération nationale des agents immobiliers (Fnaim), Jean-Marc Torrollion, suite aux événements de Marseille. Le 5 novembre dernier, huit personnes décédaient des suites de l'effondrement de deux immeubles du quartier de Noailles géré, pour l'un d'entre eux, par un syndic bénévole quand l'autre avait été vidé, muré, et laissé à l'abandon par Marseille Habitat.

Présent dans les mémoires lors du congrès de la Fnaim, ce drame est l'occasion pour les agents de rappeler l'importance du syndic professionnel. « Il a parfois un rôle de service public », souligne Jean-Marc Torrollion. Pour conforter cette mission, la Fnaim lancera dès le 1er janvier une filière de formation en rénovation énergétique, destinée dans un premier temps à former 1 200 syndics. « Ces professionnels s'inscriront ainsi comme de véritables porteurs de projets au sein de la copropriété et seront capables d’associer à la fois des compétences techniques, financières et juridiques », ajoute-t-il.

Sauver les copropriétés dégradées

De son côté, Julien Denormandie rappelle l'investissement du gouvernement sur ce secteur à travers un plan de 3 milliards d'euros sur 10 ans entre 2019 et 2029, baptisé « Initiatives copropriétés ». L'objectif ? Rénover les 684 copropriétés les plus dégradées du pays, soit 56 000 logements. « Cet investissement est inédit, mais pour mener à bien notre projet nous aurons besoin des syndics et vous tous. Votre rôle est essentiel », assure le ministre, pour le plus grand plaisir des professionnels.

Le ministre rappelle également l'arrivée prochaine d'un nouveau dispositif d'incitation fiscale introduit dans le projet de loi de finances 2019, inspiré du Pinel ancien. Si les contours de la mesure restent flous, elle permettra de favoriser l'achat de logements anciens dégradés dans les 222 communes du « Plan action cœur de ville » et celles ayant initié des opérations de revitalisation du territoire. Les travaux devront représenter 25 % du coût total de l'opération. Le bien sera ensuite loué sur une période comprise entre 6 et 12 ans pour profiter de l'avantage fiscal. « L'arrivée d'un dispositif destiné à l'ancien est assez rare pour être saluée », sourit le président de la fédération.

PPE en soutien

Un projet qui s'ajoutera aux mesures annoncées par Emmanuel Macron dans le cadre des programmations pluriannuelles de l'énergie (PPE) ce mardi 27 novembre 2018, comme le renouvellement de toutes les chaudières au fioul d’ici 10 ans. « On utilise les énergies fossiles pour se chauffer, notre stratégie est d’encourager la construction basse consommation. Mais nous devons aussi encourager de meilleures isolations sur les vieux bâtiments, les commerces, logements… », souligne le président de la République.

Les PPE proposent également de rendre obligatoire les audits énergétiques au moment de la vente de passoires thermiques. Des audits financés à 100 % pour les propriétaires les plus modestes dès 2020.

Commentaires

Transition énergétique : la Fnaim se dit solidaire du gouvernement

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur