La FNAIM constate un ralentissement dans la hausse des prix… mais pas de baisse

Defawe Philippe |  le 05/01/2006  |  France

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Immobilier
Valider

La hausse des prix des logements anciens s'est ralentie en 2005, à 10,3% contre 15,5% en 2004. Ce mouvement devrait se poursuivre en 2006 et l'on devrait terminer l'année sur une progression de 6 à 7%, selon les estimations de la FNAIM. "Les tendances de prix ne sont pas dans l'ensemble à la baisse", assure la fédération.

Pourtant, au dernier trimestre, les prix ont reculé globalement de 1,1%, en raison du recul des appartements (- 2%). Mais, la FNAIM souligne que l'on avait déjà observé une baisse l'an passé à pareille époque et que les prix ont progressé de 0,6% en décembre.
En 2005, le ralentissement de la hausse des prix a concerné les deux segments des maisons et des appartements, même s'il a été plus rapide pour les seconds (+ 10,6% en 2005 contre + 17,8% en 2004) que pour les premiers. Néanmoins, des divergences sont perceptibles selon les biens – la hausse reste plus vive pour les studios et deux pièces – et les régions: le ralentissement est fort là où les prix sont les plus élevés. L'activité a été très soutenue l'an passé: on devrait dépasser les 625 000 transactions (contre 606 000 en 2004).
FV

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil