En direct

La filière ventilation se met au diapason

Paul Falzon |  le 24/11/2017  |  TechniqueEquipement

Equipements techniques -

Le souffle continu d'une bouche de climatisation, le sourd grondement d'un conduit… Les nuisances sonores liées aux systèmes de ventilation occupent une place centrale dans l'intervention des bureaux d'études acoustiques dans le bâtiment. La filière s'apprête à vivre un aggiornamento théorique avec la publication, à l'été 2018, de l'étude Acoureve, pilotée depuis deux ans par le CSTB et le Centre technique des industries aérauliques et thermiques (Cetiat), et financée par l'Ademe.

« L'objectif est de mettre au point une méthodologie permettant, à partir d'une même description technique de réseau de ventilation, d'effectuer à la fois les calculs acoustiques et aérauliques, résume François Bessac, chargé d'études au Cetiat. Cela passe par la constitution d'une base de données plus complète et réactualisée. » Bureaux d'études et fabricants sont sollicités pour préciser ces données d'entrée acoustiques, notamment sur des éléments peu documentés tels que les filtres ou les caissons de distribution. Cette base doit nourrir d'autres volets du programme Acoureve : la modélisation du calcul acoustique et l'étude des interactions entre calculs acoustiques et aérauliques. « Nous manquons encore de connaissance sur le comportement des éléments du réseau et leur interaction sous l'effet d'un flux d'air, et donc sur les bruits régénérés ou les atténuations engendrées », détaille Simon Bailhache, ingénieur à la division acoustique du CSTB.

Décalage entre les calculs et les mesures. Cette remise à plat théorique s'accompagne d'une validation expérimentale en laboratoire et in situ, avec deux campagnes d'essai menées en 2016. Elles ont permis de révéler des décalages entre les calculs et les mesures : les coudes à angle droit généreraient, par exemple, une plus forte atténuation acoustique que les coudes arrondis. S'il faut attendre la livraison de l'étude finale pour mesurer sa portée, les attentes sont grandes. « Elle va améliorer la précision de nos études et inciter les fabricants à prolonger leur effort d'innovation, espère Ghislain Beillard, directeur du bureau d'études Alhyange. La filière acoustique va devoir renouveler ses réponses pour s'adapter à la nouvelle donne urbaine : la baisse attendue des nuisances automobiles va atténuer le bruit de fond dans nos villes et, paradoxalement, rendre les nuisances liées aux équipements techniques plus évidentes pour les usagers. » Ainsi, la conception de systèmes de ventilation moins sonores s'annonce comme l'un des grands chantiers des prochaines années.

PHOTO - 10087_634468_k2_k1_1528962.jpg
PHOTO - 10087_634468_k2_k1_1528962.jpg - © MATTHIEU COLIN / LE MONITEUR

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur