En direct

La Fabrique des quartiers au secours de l'habitat dégradé

Emmanuelle Lesquel |  le 30/03/2018  |  Collectivités localesNord

Métropole de Lille -

Logements insalubres, vacants depuis trop longtemps, dégradés… Quand la situation semble désespérée, c'est pour la Fabrique des quartiers. Créée en 2009 par la Métropole européenne de Lille (MEL), actionnaire majoritaire à 73 %, et les villes de Lille, Roubaix et Tourcoing, cette société publique locale d'aménagement (SPLA) est un outil original de réhabilitation et de revitalisation « sur mesure » des quartiers anciens dégradés.

Depuis sa création, la Fabrique des quartiers, qui emploie aujourd'hui 43 personnes, a déjà traité près de 5 500 logements. « Notre objectif est de préserver le patrimoine tout en offrant des logements confortables et performants énergétiquement parlant », résume Vincent Bougamont, son directeur général (DG).

La SPLA s'est d'abord fait la main sur le programme « Lille Quartiers anciens », concession d'aménagement de neuf ans.

Depuis 2010, 850 logements indignes ont ainsi été traités. Après acquisition, 252 ont été réhabilités et 169 démolis. Pour ces derniers, le foncier a été mis à disposition d'opérateurs qui y ont construit 395 logements. Dans certains cas, la SPLA a même élaboré de petits projets de renouvellement urbain. Par exemple, dans la cité Lys, à Fives, 72 maisons de courée de 35 m2 en moyenne ont été transformées en 25 logements neufs articulés autour d'une petite place. Pour cet ensemble « cousu main », la SPLA a d'ailleurs obtenu le grand prix du festival Fimbacte 2017, trophées du cadre de vie.

Transformations à blanc ? « Nous faisons des transformations à blanc, c'est-à-dire sans connaître les acquéreurs. Montrer un produit fini motive bien plus que des plans », explique Vincent Bougamont. Depuis fin 2011, la SPLA a obtenu la concession d'aménagement du Programme métropolitain de requalification des quartiers anciens dégradés (PMQRAD). Celle-ci concerne la démolition de 190 immeubles, la réhabilitation lourde de 144 logements et la production de 220 logements neufs répartis sur cinq secteurs de renouvellement urbain de la MEL, dont le quartier du Pile à Roubaix, entièrement à réhabiliter (60 réhabilitations et 96 logements neufs). « Dans ce quartier, le marché de l'immobilier est si faible que le coût de réhabilitation (environ 2 500 euros du m2) rendait les logements trop chers à la revente. Nous avons décidé d'y assumer un déficit et d'y plafonner nos prix à 1 500 euros du m2 », détaille Vincent Bougamont.

La Fabrique des quartiers est un outil original de réhabilitation et de revitalisation « sur mesure ».

A Roubaix, la Fabrique a aussi un mandat de six ans de travaux pour déconstruire 17 courées (112 maisons) « irrémédiablement » insalubres et y reconstruire 10 logements. Elle coordonne les études de maîtrise d’œuvre, finalise les acquisitions et les relogements, et pilote les travaux de déconstruction. Elle négocie ensuite avec les riverains la rétrocession des jardins. Toujours à Roubaix, elle sera l’animatrice du dispositif « maisons à 1 euro avec travaux » (lire l’encadré ci-dessous). A Lille, elle a débuté un travail de requalification de l’emblématique cité Saint-Maurice.

Travail de fourmi. La SPLA s'est par ailleurs vu confier, à la fin de l'année 2016, une mission opérationnelle de trois ans sur le recyclage des logements privés vacants et dégradés. Pour débloquer les situations, elle enquête sur plus de 2 000 logements répartis sur 24 communes, ce qui implique un travail de fourmi auprès de nombreux interlocuteurs dont des notaires généalogistes. Pour aider les collectivités à réaliser ce travail, notamment lorsqu'il nécessite une maîtrise foncière publique, elle a réalisé le guide méthodologique « Recyclage de l'habitat privé vacant et dégradé » (1). Enfin, pour booster les centres anciens, elle mène aussi une mission d'étude pour la revitalisation du commerce et de l'artisanat de proximité. En 2016 elle a, dans le cadre de l'Anru, reçu pour mission de qualifier et de calibrer le volet commerce de huit projets qui seront contractualisés.

PHOTO - 12228_747724_k2_k1_1775632.jpg
PHOTO - 12228_747724_k2_k1_1775632.jpg

Commentaires

La Fabrique des quartiers au secours de l'habitat dégradé

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX