En direct

La diversité prend place(s)

M. -D. A. |  le 12/01/2018  |  TechniqueParisEurope

Paris -

La mairie de Paris, qui n'aime rien tant que tout réinventer, lançait en juin 2015 le projet « Réinventons nos places ! ». L'idée n'était pas seulement de réduire la place de l'automobile sur sept carrefours majeurs de la capitale (les places des Fêtes, d'Italie, de la Nation, du Panthéon, de la Madeleine, de la Bastille et Gambetta) et de les rénover mais de « le faire avec les usagers et les habitants », rappelle Jean-Christophe Choblet, chargé d'un pôle expérimentations et aménagement des espaces publics auprès du secrétariat général. Alors que les travaux définitifs seront menés soit en régie, soit par des équipes de maîtrise d'œuvre « classiques », une étape de préfiguration a donc été confiée à des collectifs. A eux d'aller à la rencontre de la population des sept sites pour connaître leurs habitudes, leurs obligations, leurs envies… « Leur mission était de dresser une carte sensible et de créer le vrai cahier des charges de ces lieux », poursuit le scénographe urbain qui, dès le départ, a eu une exigence : les équipes d'architectes, d'urbanistes, de paysagistes devaient aussi compter un spécialiste du genre dans leurs rangs. Avec l'idée que penser l'égalité hommes-femmes dans l'espace public « profite à beaucoup de monde », Jean-Christophe Choblet a introduit cette notion dans les appels d'offres.

Pause méridienne. Alors que les collectifs ont remis leur diagnostic fin 2017, il semble que ce sujet a été traité avec des bonheurs divers. Le travail mené autour des monuments de la Madeleine et du Panthéon par l'équipe formée notamment par la paysagiste Emma Blanc, les architectes du Collectif Etc et la plate-forme Genre et Ville sort apparemment du lot. L'engagement était, il est vrai, inscrit dans le nom du collectif : les MonumentalEs. A observer et compter passants et passantes à toutes les heures de la journée, l'équipe devait se donner les moyens d'imaginer les installations appropriées. « A la Madeleine, nous avons ainsi constaté que les femmes pique-niquent plutôt que de déjeuner au restaurant. Sans doute parce qu'elles ne s'installent pas volontiers seules en terrasse mais aussi parce qu'elles profitent de la pause méridienne pour faire beaucoup d'autres choses », expliquent Chris Blache et Pascale Lapalud, de Genre et Ville. La phase d'expérimentation a permis de tester diverses formes de mobilier… qui sont remarquables de simplicité. « Comme satisfaire les exigences de tout le monde dans l'espace public est impossible, il ne faut pas surdéterminer les lieux et proposer, au contraire, des formes abstraites », explique Emma Blanc. Ensuite, à chacun et chacune de savoir s'il fera de l'installation proposée sa banquette, sa table ou son terrain d'aventures.

1 et 2 - Sur la place de la Madeleine, divers types d'assises ont été installés, notamment le long de l'église. Si les premiers cylindres n'ont pas totalement convaincu parce qu'ils mettent leurs usagers dos à dos, les bancs en arcs de cercle ont semblé mieux convenir.

« Comme ces projets sont temporaires, on teste et on regarde ce qui se passe », expliquent les architectes du Collectif Etc.

3, 4 et 5 - Au Panthéon, les étudiants et les touristes ont vite su comment s'approprier les bancs faits à partir de blocs de granit et les grandes plates-formes en bois. « Pour les femmes, c'est même devenu un endroit où faire la sieste, remarque la paysagiste Emma Blanc. J'en ai vu se déchausser avant de s'allonger, comme elles l'auraient fait chez elle. C'était tellement délicat. »

PHOTO - 10840_677288_k2_k1_1624102.jpg
PHOTO - 10840_677288_k2_k1_1624102.jpg
PHOTO - 10840_677288_k6_k1_1624109.jpg
PHOTO - 10840_677288_k6_k1_1624109.jpg
PHOTO - 10840_677288_k3_k1_1624103.jpg
PHOTO - 10840_677288_k3_k1_1624103.jpg
PHOTO - 10840_677288_k4_k1_1624106.jpg
PHOTO - 10840_677288_k4_k1_1624106.jpg
PHOTO - 10840_677288_k5_k1_1624108.jpg
PHOTO - 10840_677288_k5_k1_1624108.jpg

Commentaires

La diversité prend place(s)

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX