En direct

La Digitale Académie permet aux jeunes de poursuivre des études dans leur quartier
Le site de 450 mètres carrés comprend des salles de cours, des équipements numériques et une cafétéria. Un coaching personnalisé est proposé aux élèves. - © VILLE DE MONTEREAU

La Digitale Académie permet aux jeunes de poursuivre des études dans leur quartier

Michèle Foin |  le 30/11/2018  |  FormationSeine-et-MarneEnseignement

La ville de Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne) a mis en place une structure pour que les bacheliers puissent continuer leurs études supérieures à distance.

L'Ile-de-France a beau rassembler plus du tiers des étudiants de l'enseignement supérieur, certains de ses jeunes ne peuvent toujours pas suivre d'études post-bac. C'est le cas à Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne), commune située à 85 kilomètres de Paris. Jusqu'en 2016, ses bacheliers avaient le choix entre l'université de Marne-la-Vallée, à deux heures de transport en commun en passant par Paris, et celle de Melun, qui n'offre qu'un seul cursus en droit. Pour beaucoup de jeunes de cette ville, où un tiers des habitants réside en quartier prioritaire de la politique de la ville, cela signifie renoncer aux études supérieures. De fait, en juin 2016, sur 330 bacheliers du lycée Malraux - dans le quartier prioritaire -, 148 ont abandonné la poursuite de leurs études.

« Cela fait longtemps que l'on rêve, ici, d'une université sud Seine-et-Marne », s'emporte Yves Jégo, ancien maire de la ville et député. Las d'attendre ce qui ne viendrait sans doute pas, l'élu a donc cherché une solution numérique. Et c'est ainsi que, depuis septembre 2017, les bacheliers peuvent accéder à près de 3 000 diplômes au pied de chez eux, en plein quartier prioritaire où a été implantée la Digitale Académie. « L'enseignement supérieur n'échappe pas à l'ubérisation. Si les jeunes ne vont pas à l'université, c'est à l'université d'aller vers les jeunes ! » s'enthousiasme Yves Jégo, qui en a fait le slogan de la Digitale Académie.


Depuis septembre 2017, les bacheliers peuvent accéder à près de 3 000 diplômes au pied de chez eux.

Enclavement

Au départ, la ville décide de s'orienter vers les Mooc (*). «Mais ce type de formation n'est pas diplômant et n'apporte pas grand-chose sur un CV en France », admet Soazig Gros, chargée de mission « projets innovants » à Montereau. Ses recherches la portent alors naturellement vers les études supérieures en ligne avec l'aide de la Fédération interuniver sitaire de l'enseignement à distance, qui permet à n'importe quel jeune d'accéder aux formations supérieures de l'une des 27 universités partenaires, en suivant un programme en ligne. La valeur ajoutée du site de Montereau tient dans le cadre de travail offert aux jeunes durant leur formation : un bâtiment de 450 mètres carrés érigé pour l'occasion, avec des salles de cours, des équipements numériques et une cafétéria, mais, surtout, un coaching personnalisé pour encadrer les étudiants, répondre à leurs questions urgentes ou organiser des ateliers.

« Cet accompagnement évite le décrochage. On exige d'eux au moins seize heures de présence par semaine. Les coachs organisent de très fréquents contrôles de connaissance, témoigne Soazig Gros. Même s'ils peuvent être seuls dans une filière, il y a toujours des matières en commun entre les étudiants : l'anglais, la communication… On tente donc de les faire travailler ensemble. Par exemple, une demi-journée par semaine est dédiée à un atelier de conversation en anglais », ajoute-t-elle.

A la rentrée de septembre 2017, 17 étudiants sont inscrits. « Le plus gros obstacle a pour l'instant été de convaincre les parents, ainsi que certains jeunes, de la possibilité de faire des études derrière un écran », convient Yves Jégo, qui espère que les étudiants testant la formule puissent, par leur réussite, démontrer son bien-fondé. « La digitalisation des études supérieures n'est pas encore entrée dans les esprits », poursuit-il. A cela s'ajoutent les freins psychologiques d'une population socialement en difficulté. « Il faut les convaincre qu'ils ont le potentiel, que le blocage n'est que financier, pas intellectuel », conclut le député, qui vient de créer une Fédération inter nationale des digitales académies, dans le but d'essaimer ce concept innovant.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur