En direct

La démolition sélective à la base de la récupération des déchets de plâtre

le 29/11/2013  |  France entièreEurope

Filière mature -

« L’originalité du projet européen ‘‘ Gypsum to gypsum ’’ est de créer de la valeur à toutes les étapes de la filière de récupération du plâtre », estime Gwenaëlle Croizer, responsable qualité environnement chez Occamat, entreprise spécialisée dans la déconstruction et l’un des 17 partenaires du projet. Présents à travers sept pays européens (Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, France, Grèce et Royaume-Uni), les partenaires sont aussi des recycleurs et des industriels (Placo, Knauf et Siniat). Au début de la chaîne, les démolisseurs doivent réaliser un inventaire des matériaux présents sur les chantiers : plaques et carreaux de plâtre, mais aussi complexes de doublage. Il s’agit ensuite d’évaluer la faisabilité technique et économique de la récupération, selon les moyens humains, matériels et logistiques. La déconstruction sélective est ensuite organisée en fonction des déchets présents. L’objectif est de doubler la part de recyclat des plaques de plâtre pour passer de 15 à 30 %, ce qui implique d’améliorer la collecte en amont et des travaux de recherche sur le matériau proprement dit. Le programme, prévu pour se terminer en décembre 2015, bénéficie d’un financement de 1,7 million d’euros du fonds Life +, qui contribue à la mise en œuvre des politiques environnementales de l’Union européenne.

PHOTO - 761030.BR.jpg
PHOTO - 761030.BR.jpg
PHOTO - 761031.BR.jpg
PHOTO - 761031.BR.jpg
PHOTO - 761028.BR.jpg
PHOTO - 761028.BR.jpg

Commentaires

La démolition sélective à la base de la récupération des déchets de plâtre

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur