Immobilier

La demande de logements neufs continue de s’éroder

Selon l’enquête trimestrielle de conjoncture dans la construction immobilière publiée vendredi par l’Insee, la demande de logements neufs à acheter continue de s’éroder pour les promoteurs immobiliers interrogés en octobre

La demande de logements destinés à la location ralentit également à nouveau, ajoute l’Insee dans sa publication « Informations rapides ».
Aussi « les entrepreneurs prévoient de réduire les mises en chantier, très nettement pour les logements destinés à la vente, et modérément pour ceux destinés à la location ».
L’Insee souligne que moins d’une entreprise sur dix prévoit d’augmenter ses mises en chantier, contre encore une sur cinq en juillet.

Dans le même temps, de moins en moins d’entrepreneurs désirent mettre à l’étude de nouveaux programmes destinés à la vente. Pour les logements destinés à la location, cette part reste toutefois relativement stable. Le niveau des stocks de logements neufs invendus diminuerait quelque peu.
D’après les promoteurs, le prix moyen des logements neufs a encore reculé au troisième trimestre.

Parallèlement, l’apport personnel des candidats à l’acquisition d’un logement neuf et les moyens de financement consacrés à ces achats de logements neufs diminueraient nettement dans les prochains mois.
Pour l’Institut d’études Xerfi, « l’annonce par le gouvernement d’un programme exceptionnel d’acquisition de 30.000 logements en vente en l’état futur d’achèvement (VEFA) ne suffit pas ».
Pour Xerfi « après les industriels, les commerçants, les entreprises de services et les entrepreneurs du bâtiment, c’est au tour des promoteurs de compléter la liste, déjà impressionnante, des professionnels qui broient du noir ».
Pour Xerfi « c’est l’ensemble de la mécanique qui est grippé et il faut s’attendre à un nouvel effondrement des ventes au troisième trimestre, du même ordre de grandeur que celui enregistré trois mois plus tôt. Le nombre de mises en chantier de logements devrait donc se situer cette année aux alentours de 350.000 (435.365 en 2007), loin de l’objectif présidentiel (500.000 par an) ».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X