En direct

La Défense crève la dalle

Barbara Kiraly |  le 26/02/2016  |  ProfessionArchitectureAménagementRéglementationGros œuvre

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Architecture
Aménagement
Réglementation
Gros œuvre
Dallage
Valider

Defacto, l’établissement gestionnaire du quartier d’affaires, va lancer des appels d’offres pour aménager trois espaces sous dalle.

Quatre investisseurs-exploitants ont été sélectionnés par Defacto, l’établissement public de gestion de La Défense, pour aménager About Est, un belvédère de 1 500 m² situé sous la dalle du quartier d’affaires. Le groupement (Avec Investissements, Green Food Development, Liquid Corp et M) va créer un espace de restauration et d’afterwork pour 5 millions d’euros. En décembre dernier, Banimmo a été choisi pour lancer une offre gastronomique nommée Table Square (restaurant, bar, portage de plateaux...) à la place de l’établissement Le Bistrot à vin (400 m² en surface et 3 000 m² sous dalle). Avec une mise de 20 millions, Banimmo percera la dalle pour y faire entrer la lumière naturelle.

Une « cathédrale engloutie ».

Au total, Defacto compte aménager 40 000 à 45 000 m² d’espaces sous dalle pour développer de nouveaux services (infrastructures de loisirs, tiers-lieux…). « J’attire les investisseurs en leur proposant l’aménagement des volumes à fleur de dalle pour les inciter à s’intéresser aux surfaces plus grandes, mais situées plus en profondeur et qui supposent des investissements plus importants », explique Marie-Célie Guillaume, directrice générale de Defacto, qui est à la recherche de nouvelles recettes. En 2016, l’établissement lancera plusieurs appels d’offres pour restructurer trois espaces distincts : l’« atelier » et ses 2 500 m² aménageables (12 m sous poutre) situés à 18 m de profondeur ; la « cathédrale engloutie », également à 18 m sous dalle, qui englobe 6 400 m² sur trois niveaux (11 m sous poutre) et enfin les « bassins », cinq volumes de 4 600 m² au total, à 20 m sous dalle (7 m sous poutre). A chaque fois, Defacto proposera des concessions de cinquante-cinq ans. « Nous sélectionnons des groupements d’entreprises composés d’un partenaire financier, d’un cabinet d’architecture et d’un exploitant, précise la DG. Le loyer se compose d’une part fixe et d’une autre variable, dont le pourcentage dépend des recettes anticipées et de la mise initiale. Mais Defacto peut également investir. » Marie-Célie Guillaume entend se nourrir des bonnes idées : « Si l’on me propose de créer une salle de conférences, ça ne m’intéressera pas. » Pour gagner le marché, il faudra avoir des projets décalés.

PHOTO - 887408.BR.jpg
PHOTO - 887408.BR.jpg - © Cyrille Weiner
PHOTO - 890449.BR.jpg
PHOTO - 890449.BR.jpg - © Enia / Defacto

40 000 à 45 000 m² aménageables sous la dalle de La Défense.
11 volumes identifiés au total.

Contact : François Bourvic - fbourvic@defacto.fr - 01 46 93 19 00

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur