En direct

La déception culturelle
Marie-Douce Albert, journaliste Le Moniteur - © Bruno Levy/LE MONITEUR

Chronique

La déception culturelle

Marie-Douce Albert |  le 21/09/2018  |  PatrimoineLoi ElanMinistère de la Cohésion des territoires

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Patrimoine
Loi Elan
Ministère de la Cohésion des territoires
Valider

Un agenda de ministre, c'est surtout une longue liste de célébrations obligatoires et de rendez-vous imposés. Journées du patrimoine oblige, Françoise Nyssen devait donc la semaine dernière visiter le Mobilier national, à Paris, puis s'en aller admirer les arches de l'aqueduc romain du Gier, près de Lyon. L'antique ouvrage fait partie des 18 sites retenus pour bénéficier des mannes du loto du patrimoine lancé par Stéphane Bern.

On peut sans risque prédire que, dans un mois, elle s'imposera une tournée de quelques édifices emblématiques du XXe siècle pour marquer le coup, cette fois, des Journées nationales de l'architecture, dont la troisième édition est programmée du 19 au 21 octobre. A la page du 19 septembre de son agenda, en revanche, n'apparaît sans doute pas le mot architecture. Au moment où députés et sénateurs chercheront à mettre un point final à la loi Elan, la ministre de la Culture aura probablement persisté dans son silence aussi prudent qu'assourdissant.

Depuis que le texte concocté rive gauche, au ministère de la Cohésion des territoires, est en débat, la rue de Valois, rive droite, a en effet disparu des radars. Les architectes, qui s'étaient d'abord réjouis d'y voir nommée une éditrice par ailleurs diplômée en urbanisme, n'ont pu être que déçus de constater que leur ministre de tutelle laisse opérer des coupes franches dans la loi MOP et dans le principe du concours. Quant aux défenseurs du patrimoine, ils l'ont trouvée « stupéfiante » de discrétion sur la réduction du pouvoir des architectes des bâtiments de France.

C'est finalement Stéphane Bern, pourtant chargé de sa mission patrimoine par Emmanuel Macron en personne, qui a pris l'initiative d'aller vitupérer un peu partout contre Elan. Françoise Nyssen, elle, ne faisait aucune exception culturelle à la règle édictée en d'autres temps par Jean-Pierre Chevènement : « Un ministre ça ferme sa gueule ou ça démissionne ! »

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur