En direct

La «Crem» de la rénovation thermique se répand près de Strasbourg
Le quartier Wihrel est constitué de 25 bâtiments de 4 à 10 étages, construits à la fin des années 196à et au début des années 1970. - © © Christian Robischon

La «Crem» de la rénovation thermique se répand près de Strasbourg

Christian Robischon (Bureau de Strasbourg du Moniteur) |  le 13/12/2017  |  RéglementationTechniqueBâtimentBas-RhinTravaux publics

Le bailleur Habitation Moderne entre dans la phase haute de la réhabilitation énergétique de ses 952 logements du quartier Wihrel à Ostwald, qu’il conduit, pour la première fois, selon un contrat de conception-réalisation-exploitation-maintenance.

Le marché global de performance du Wihrel passe son premier cap. Entre la fin de cette année et janvier, la première tranche de quatre bâtiments de ce quartier social d’Ostwald près de Strasbourg (Bas-Rhin) aura achevé sa rénovation énergétique, dans le cadre du premier contrat de conception-réalisation-exploitation-maintenance (Crem) d’Habitation Moderne. Ce bailleur a organisé sous cette forme la réhabilitation énergétique des 952 logements dont il est propriétaire au Wihrel, répartis en 25 bâtiments de 4 à 10 étages. Cinq autres tranches suivront, jusqu’en juin 2020, pour un total de travaux de 30 millions d’euros TTC, tel que fixé dans le contrat.

Le choix d’un contrat Crem est lié à la fois au calendrier du projet et aux expériences antérieures du bailleur. «Une rénovation d’ampleur s’imposait pour cet ensemble de la fin des années 1960 et du début des années 1970 qui n’en avait pas vraiment connue, hormis l’isolation dans les pignons dans les années 1990. Et le moment coïncidait avec l’arrivée à échéance du contrat de prestation pour la chaufferie collective», rappelle Antoine Cavelier, chef de projet à Habitation Moderne. L’opportunité se présentait donc de combiner travaux de rénovation et modification de l’alimentation en chaleur. Or des antécédents «nous montraient que mener les deux de façon parallèle sans une coordination forte n’était pas l’idéal», poursuit le responsable.

Objectifs fixés

Habitation Moderne a fixé aux candidats les thèmes des économies d’énergie, de la conformité-sécurité des installations et, pour 214 appartements, de la création de balcons. Avec les objectifs d’un chauffage à 55% par les énergies renouvelables, d’un coût de chauffage inférieur à 80 euros TTC par mégawattheures, d’une performance énergétique BBC Rénovation (soit 104 Kwh/m2.an de consommation primaire) et d’une consommation d’énergie réelle (mesurée aux compteurs de chauffage et d’eau chaude) diminuée de 50%. Le délai de réalisation, lui, n’a pas fait l’objet d’une date limite impérative, mais il doit s’inscrire dans une fourchette, large, de trois à six ans.

«A partir des objectifs-cadres, chaque candidat a pu développer sa propre réponse, par exemple choisir ses matériaux d’isolation», précise Antoine Cavelier.

Variations architecturales

Quatre équipes ont répondu, dans une composition entièrement distincte les unes des autres conformément à la demande du maître d’ouvrage. Après un dialogue compétitif de près d’un an, le choix s’est porté, fin 2016, sur le groupement conduit par EnerD2, une nouvelle société d’économie mixte alsacienne constituée par le distributeur de gaz R-GDS, l’aménageur Sers et la Caisse des dépôts pour répondre aux marchés de rénovations de bâtiments publics ou semi-publics. Le groupement comprend trois cabinets d’architectes, liés au mandataire par une convention. «Chacun s’occupe d’une partie du site, afin d’apporter de la variation dans un ensemble aujourd’hui très monolithique, sans perdre la cohérence d’ensemble», souligne Antoine Cavelier. Neuf intervenants s’ajoutent en sous-traitance: bureaux d’études, exploitant de réseau de chaleur, entreprise générale (Eiffage Construction) et associations chargées de la relation avec les locataires. Ce point figurait comme un élément clé, au titre de la sensibilisation aux bons gestes pour aboutir à une économie réelle. Un logement pédagogique baptisé «logi malin» l’illustre.

Performances supérieures à la demande

L’offre lauréate a présenté des engagements supérieurs aux minima du cahier des charges: 53% d’économie réelle, 70 Kwh/m2.an de consommation conventionnelle et une part de l’énergie renouvelable portée à 75% grâce au raccordement au réseau de chaleur des nouveaux quartiers voisins Rives du Bohrie à Ostwald et Tanneries à Lingolsheim. Le gaz ne fera plus que l’appoint. Les engagements devront être tenus rigoureusement, en vertu du principe des contrats Crem.

Le raccordement a constitué la première partie des travaux à partir de juin dernier. Au total, le chantier vise une durée limitée à trois ans. Il comprend la réfection complète des réseaux hydrauliques, l’ITE des façades en polystyrène et la création de sas thermiques, à l’entrée des immeubles ou en leur intérieur. «2018 sera l’année haute des travaux», annonce Antoine Cavelier. Les plus importants concerneront les «tours électriques», à savoir les six bâtiments les plus récents (1973) qui étaient chauffés par un plancher chauffant électrique.

Maître d’ouvrage: Habitation Moderne

AMO: Altéréa

Groupement de conception-réalisation-exploitation-maintenance: EnerD2 (mandataire); Alain Braesch, K&+ et Weber&Keiling (architectes cotraitants); Eiffage Construction (entreprise générale); bureaux d’études Elithis (fluides et performance énergétique), Lollier Ingénierie (VRD), Linder Paysage (paysagiste), Energival (réseau de chaleur et chaufferie), Enairflow (qualité de l’air intérieur); Réseaux de chaleur urbains d’Alsace (interconnexion réseau de chaleur); associations Face et Unis-Cité (formation et sensibilisation des usagers).

Coût travaux: 3O millions d’euros TTC

Surface: 71 OOO m2 habitables

Commentaires

La «Crem» de la rénovation thermique se répand près de Strasbourg

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX