En direct

La coulée verte Tégéval en projet

le 16/12/2011  |  Val-de-MarneFrance entièreCollectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Val-de-Marne
France entière
Collectivités locales
Valider
Val-de-Marne -

La Tégéval, coulée verte du Val-de-Marne, est lancée. De Créteil à Santeny, elle doit restaurer un environnement marqué par des ruptures dans le paysage : voies routières et interconnexion Sud-Est du TGV. A Créteil et Valenton, le TVG passe sans couverture, avec peu de franchissements. Promenade pour piétons et cyclistes de 20 km (sur 100 ha), corridor de 20 m de largeur entre ville et campagne, la Tégéval créera un maillage entre espaces naturels. Elle reliera la base de loisirs et le parc du Val-de-Marne (Créteil), le parc de la Plage-Bleue (Valenton), le massif de l’Arc boisé, la forêt de Grosbois et les zones agricoles. « A 10 km de la zone dense de la région parisienne, on se trouve par endroits en pleine campagne sans urbanisation avec des vergers et prairies le long de la vallée du Réveillon. De la Plaine centrale (Créteil) au plateau agricole, le visiteur disposera de toute la diversité du paysage en Val-de-Marne », note Gilles Duquenoy, chef de projet pour la Tégéval.

Elément emblématique

La passerelle d’acier de l’architecte Marc Mimram, en forme de ruban, réunira Créteil et Valenton en 2013 en enjambant les RN406 et RD102. « Elle contribue à l’unité de la coulée verte et donne une réponse locale à la question posée par cette rupture routière. Avec cette passerelle, j’ai voulu transformer positivement le regard négatif porté habituellement sur les infrastructures routières », explique Marc Mimram. La maîtrise d’ouvrage de la Tégéval est assurée par le Syndicat mixte d’étude et de réalisation (Smer) associant la région et le département. L’Agence des espaces verts d’Ile-de-France a lancé l’étude de programmation et se charge des acquisitions foncières. Département et communes traversées géreront le périmètre. Enquête publique en février-mars 2012 ; début de chantier en septembre.
Investissement : 75 millions d’euros TTC sur quinze ans, financé par la région (60 %) et le Val-de-Marne (40 %).

PHOTO - 608003.BR.jpg
PHOTO - 608003.BR.jpg - © Marc mimram

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Architectes et ingénieurs face au projet

Architectes et ingénieurs face au projet

Date de parution : 06/2019

Voir

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur