Le moniteur

La construction durable est-elle une utopie?

Thaïs Brouck |  le 05/06/2012  |  International

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
International
Valider

L'association France GBC a organisé, le 5 juin,  un petit-déjeuner débat rassemblant des acteurs de la construction autour du thème « Construction durable : utopie, mode ou réalité ? ».

Au Cercle de l’Union Interalliée, si la cravate est de mise, l’objectif n’est pas de tailler un costard aux invités. En y conviant Pierre-André de Chalendar, P-DG de Saint-Gobain, pour parler de construction durable, Serge Grzybowski, le président de France GBC, lobby pro-construction durable, devait s’attendre à la réponse du chef d’entreprise. «La construction durable n’est certainement pas une mode, de moins en moins une utopie et déjà une réalité », a asséné ce dernier d’entrée.

Affirmation loin d’être surprenante puisque la multinationale française a, depuis quatre ans, axé sa stratégie de croissance sur le sujet. Le parterre d’huiles présent à ce petit-déjeuner débat semble d’ailleurs se ranger derrière son avis, mais ils sont Français. Alors que Jane Henley, chief executive officer du World Green Building Council (WGBC) vient des États-Unis. « Seulement 2% des bâtiments ont été « verdis » dans le monde, assure-t-elle. La construction durable est surtout portée par l’industrie. Les gouvernements n’ont pas suffisamment pris conscience de son importance.»

 Le défi de la rénovation

Bien que  le WGBC soit la maison mère de France GBC, Serge Grzybowski va dans le sens de Pierre-André de Chalendar. Selon lui, le nombre de certifications, qui est un « élément de réalité », prouve que « nous ne sommes plus dans une utopie ».

« En France, grâce à la RT 2012, la question ne se pose plus dans le neuf, indique Serge Grzybowski, par ailleurs président de la foncière Icade (groupe Caisse des dépôts). La question de la rénovation reste en revanche à régler, surtout concernant son financement. Même si le Plan Bâtiment Grenelle a fait progresser les choses. » Un clin d’œil à Philippe Pelletier, président du Plan Bâtiment Grenelle, et présent dans la salle. En attendant, si mettre tout le monde d’accord pouvait sembler utopique, tous estiment que la construction durable va progresser. Et ça c’est une réalité.

Commentaires

La construction durable est-elle une utopie?

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur