En direct

La construction bois voit loin… et haut

Jean-Philippe Defawe |  le 20/04/2018  |  ImmobilierCollectivités localesArtisansTechniqueBâtiment

Rennes -

80 projets en lice pour le Prix de la construction bois des Pays de la Loire, décerné le 30 mai au Carrefour du bois.

5,7 % du parc immobilier de Rennes Métropole est vacant, soit 12 478 logements.

Source : Audiar.

19 427 entreprises artisanales du bâtiment dans la région Centre-Val de Loire au second semestre 2017 (+ 394 sur un an).

D 'ici à 2020, un nouveau bâtiment marquera le paysage du quartier EuroRennes. Sa particularité ? Cet immeuble de 12 niveaux sera réalisé en structure bois. Haut de 38 m, Horizon Bois égalera le projet Sensations de Bouygues Immobilier, actuellement en construction à Strasbourg. Propriétaire du foncier, le Rennais Thierry Soquet (Architecture plurielle) est à l'origine de ce projet. Cet architecte discret, pionnier de la construction passive en bois, veut mettre sur pied un projet impliquant l'ensemble de la filière. « Je me suis heurté au refus des banques, puis j'ai rencontré une dizaine de promoteurs, et Lamotte a tout de suite porté un vif intérêt à mon projet », raconte-t-il.

Sur cette parcelle en triangle de moins de 1 000 m2 , le promoteur rennais a élaboré un programme de 5 555 m2 SP avec des bureaux sur les trois premiers niveaux et 48 logements en accession libre sur les neuf niveaux supérieurs. « Nous y avons vu l'opportunité de construire autrement, raconte Michaël Tessier, directeur des opérations de Lamotte Bretagne. Nous ne voulons pas réaliser un produit hors norme, mais coller aux prix du marché et en faire une opération reproductible. »

Favoriser la filière bois locale. Horizon Bois n'en sera pas moins exemplaire. Autour d'un noyau béton regroupant l'ascenseur et l'escalier, le squelette du bâtiment sera formé par des poteaux et des poutres en lamellé-collé de feuillus (chêne ou hêtre) pour favoriser la filière locale. Du châtaignier pourrait être utilisé pour les bardages, du Douglas pour les terrasses, et de l'épicéa pour les murs manteaux. Les planchers seront mixtes, associant des panneaux CLT visibles en sous-façades et du béton pour la dalle de compression. Côté performance énergétique, « nous visons au minimum le niveau passif », assure l'architecte qui va déposer prochainement le permis de construire et consulte actuellement des constructeurs bois du Grand Ouest afin de pouvoir démarrer les travaux début 2019.

Ce projet s'inscrit pleinement dans le programme local de l'habitat (PLH) 2015-2020 de Rennes Métropole, qui compte développer l'écoconstruction et les modes constructifs innovants. Dans cet esprit, la collectivité a lancé en septembre dernier un appel à manifestation d'intérêt (AMI) pour développer l'utilisation du bois. Dix communes ont répondu à travers 11 programmes immobiliers, soit près de 350 logements. Toutes les typologies sont représentées, de la maison individuelle au collectif de plus de 100 logements comme sur la ZAC Beauregard-Quincé, à Rennes, où trois équipes sont en lice : Vinci avec Tica Architecture et le constructeur LCA ; Coop de construction avec Parreira et Leco ; et Ataraxia avec Liard & Tanguy, Ada'o et Belliard. Le cahier des charges de cet AMI unique en France a été élaboré par Abibois, l'interprofession du bois en Bretagne.

« Chaque projet doit être paramétré avec le logiciel PHPP de conception de bâtiments passifs », détaille Hervé Boivin, d'Abibois. Pour chaque opération, un projet 100 % bois au moins est imposé, mais les techniques mixtes sont également encouragées. « Les logements collectifs devront compter au minimum 36 kg/ m2 de matériaux biosourcés », ajoute-t-il. De quoi stimuler une filière en plein développement.

PHOTO - 12557_766532_k2_k1_1817507.jpg
PHOTO - 12557_766532_k2_k1_1817507.jpg

Commentaires

La construction bois voit loin… et haut

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX