En direct

Défaillances d’entreprises : la construction sous la moyenne nationale
La promotion immobilière se montre résiliente. - © Cyril Peter / Le Moniteur

Défaillances d’entreprises : la construction sous la moyenne nationale

Cyril Peter |  le 12/04/2022  |  BâtimentEntreprisesIndustrieTravaux publicsImmobilier

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Vie du BTP
Bâtiment
Entreprises
Industrie
Travaux publics
Immobilier
Logement
Tertiaire
France
défaillance
Conjoncture
altares
Négoce
Négoscope
Artisans
Valider

Le gros œuvre résiste, notamment grâce à la maçonnerie générale. La promotion immobilière tire aussi son épingle du jeu.

En hausse de 34,6% sur un an, le nombre de défaillances d’entreprises (9 972) s’est rapproché au premier trimestre (1T) 2022 du niveau de début 2020. Autrement dit, avant la vague de soutien étatique aux employeurs fragilisés par la crise sanitaire, à travers le Prêt garanti par l’Etat (PGE), le fonds de solidarité ou encore le chômage partiel, rappelle Altares, dans sa note conjoncturelle mise en ligne le 12 avril.

Contrairement au commerce, à la restauration et aux services aux particuliers, la construction affiche une hausse des défaillances moins rapide que la moyenne nationale (+19%). Le gros œuvre résiste le mieux (+12%), notamment grâce à la maçonnerie générale (+8%). A l’inverse, le second œuvre (+34%) souffre, en particulier dans les travaux d’installation électrique (+45%) ou de plâtrerie (+40%).

La promotion immobilière résiste

A noter en outre que la promotion immobilière affiche seulement 42 défaillances (-33%). Dans ce secteur, Altares a toutefois relevé une seule sauvegarde d’entreprise au 1T 2021, soit l’un des plus hauts taux de liquidations judiciaires (81%). A titre de comparaison, la restauration affiche un taux de 75%, le commerce, de 80%, et les services aux particuliers, de 84%.

Dans l’industrie manufacturière (+29%), la métallurgie-mécanique semble résister à cette vague de défaillances (+24 %). Le secteur énergie-eau-environnement, notamment des entreprises de distribution ou de production d’électricité, enregistre 43 procédures, contre 30 en 2020.

Sur le même sujet Défaillances d’entreprises : le BTP fragilisé

Commentaires

Défaillances d’entreprises : la construction sous la moyenne nationale

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil