En direct

La « constructech » prend son envol
Principales thématiques d'innovation proposées - © Sources : enquête & analyses PwC

La « constructech » prend son envol

Florent Maillet |  le 25/01/2019  |  Start-upInnovationLoi ElanEntreprisesPénibilité

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Start-up
Numérique
Innovation
Loi Elan
Entreprises
Pénibilité
Valider

De plus en plus de jeunes pousses développent des outils destinés au secteur du BTP, selon une étude de PwC.

 

Entre les entreprises de BTP et les start-up, une vraie lune de miel a commencé aux alentours de l'année 2014, quand le secteur amorçait sa sortie de crise. C'est l'analyse livrée par PwC dans une étude publiée en décembre dernier et intitulée « Innovation et BTP : la transformation du secteur est en marche ». Le cabinet d'audit a passé au crible la stratégie de 143 jeunes pousses et de huit groupes de construction. « Le nombre de sociétés créées et s'adressant au secteur augmente chaque année, avec un bond de 14 % entre 2011 et 2017, participant à l'émergence d'un véritable écosystème sectoriel d'innovation », analyse Yan Ricaud, associé PwC et responsable du secteur ingénierie et construction.

Suffisant pour établir l'existence d'une « constructech », à l'image de la fintech dans la finance ? A priori oui, car les planètes s'alignent sous l'effet de trois facteurs. D'abord, les pouvoirs publics ont mis en place différentes mesures pour encourager la transition énergétique et numérique dans le BTP. Le Plan de transition numérique du bâtiment (PTNB) a ainsi été lancé en 2014, la charte « Objectif BIM 2022 » suivait en 2017. La loi Elan instaure l'obligation de créer un carnet numérique de suivi pour tous les bâtiments à usage d'habitation. Un terreau fertile pour l'éclosion de projets innovants. Enfin, les grands groupes et ETI de la construction sont presque tous, désormais, dotés d'une direction de l'innovation, voire d'Open innovation. Diverses initiatives ciblent spécifiquement les start-up. A l'image du partenariat technologique signé en 2017 par Vinci et XtreeE, pour développer l'impression 3D. Elle a débouché sur une prise de participation minoritaire de la part de la major. Un cas de figure peu répandu dans le BTP, mais qui permet de fiabiliser le développement de la jeune pousse sur une technologie jugée prometteuse.

77 % des start-up étudiées consacrent tout ou partie de leurs moyens au BTP

Réduction de la pénibilité. Bouygues Construction, de son côté, a lancé dès 2015 son programme Matching Up, qui proposait aux volontaires de co-concevoir et co-développer les innovations qui façonneront la construction et les services de demain, autour d'appels à projets sur « le quartier durable et connecté » ou visant à « révolutionner l'acte de construire ». Les lauréats remportaient un contrat-cadre avec la major, un budget de co-développement et, par ricochet, un rayonnement auprès des clients et partenaires internationaux de Bouygues.

Pour PwC, l'écosystème commence à se structurer autour de trois grandes familles d'innovations, caractérisant bien une « constructech » (voir graphique ci-dessous) . La première rassemble les outils de digitalisation et de collaboration, largement majoritaires dans le panel représentatif du cabinet d'audit et qui surfent sur les caractéristiques métiers du BTP (pilotage de projets et de coordination entre les nombreux acteurs de la chaîne de valeur, applications logicielles pour le BIM… ). La deuxième réunit les procédés de construction et matériaux innovants, avec des méthodes pour une construction plus efficiente, dans de meilleures conditions de sécurité, avec des matériaux réduisant l'impact écologique des opérations… Enfin, la troisième famille regroupe les nouveaux outils comme la robotique (les exosquelettes ou les drones, par exemple), souvent axés sur la réduction de la pénibilité.

Des sujets très orientés « métier » et pour cause : la grande particularité de ces start-up est qu'elles sont 77 % à consacrer tout ou partie de leurs moyens et solutions au BTP. « Cela prouve l'attractivité du secteur, d'autant que seules 40 % de ces jeunes pousses ont été fondées par des personnes ayant eu une expérience forte dans la construction », relève Jean-Romain Bardoz, associé de PwC. L'attrait du bâtiment et des travaux publics pour ces start-up devrait s'accélérer encore avec le développement de la smart city et des infrastructures connectées, friandes d'innovations, prévoit le cabinet d'audit. La lune de miel peut se poursuivre.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur