En direct

La cité des parfums met du baume sur son centre historique
Place Ossola, cet ancien hôtel sera transformé en appartements. - © CABINET D'ARCHITECTURE LE GOADEC

La cité des parfums met du baume sur son centre historique

Gaëlle Cloarec |  le 14/09/2018  |  Alpes-MaritimesFrance entièreRénovation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Chantiers
Alpes-Maritimes
France entière
Rénovation
Valider

Grasse -

L'opération « Perez » à Grasse (Alpes-Maritimes) est un chantier symbolique qui illustre la stratégie de rénovation urbaine engagée par la Ville pour réhabiliter et revitaliser son centre historique. Là où les initiatives privées sont encouragées et accompagnées par l'aménageur public, la SPL Pays de Grasse Développement. « Nous menons une lutte contre l'insalubrité en nous appuyant pour partie sur la puissance privée afin d'accélérer la réhabilitation de l'habitat vétuste et vacant du cœur historique de Grasse », confirme son maire (LR), Jérôme Viaud.

Constructions sauvages. Ainsi en est-il de la transformation en immeuble d'habitations locatives de cinq appartements (380 m² SP) de la verrue longtemps honnie, place Ossola. Une opération portée par le promoteur et maître d'ouvrage, Norbert Perez, dirigeant du groupe hôtelier Les Grillons, qui l'a acquise à la barre du tribunal de commerce. A la fin de l'année commencera ainsi la démolition des constructions sauvages qui ont peu à peu dénaturé cet ancien hôtel, à l'abandon depuis des décennies. Les consultations auprès des entreprises seront lancées d'ici à la fin septembre et la livraison est attendue début 2020. « Une attention particulière sera apportée au travail de rénovation du bâtiment principal, de la verrière et de l'espace voûté, soumis à l'avis des architectes des bâtiments de France, explique Stéphane Le Goadec, architecte en charge du projet. Et ce, pour respecter le caractère historique de cet édifice construit en 1785, situé sur un ancien rempart dans le secteur sauvegardé de la ville. » Dans ce périmètre de 10 ha, d'autres opérations seront conduites dans les mois à venir. La prochaine concernera la villa Iacomi (450 m²), propriété de la municipalité à l'abandon depuis 1981. Acquise aux enchères par un promoteur privé, elle accueillera des appartements très haut de gamme.

Les façades et les portes du secteur font également l'objet d'une politique de restauration volontariste. Elle se traduit par l'octroi de subventions et des opérations de crowdfunding comme celle lancée ce 11 septembre, dédiée à la réhabilitation de la façade de l'ancienne fabrique de parfums Hugues Aîné. Cette stratégie de cession et de valorisation des biens immobiliers existants, jumelée à la volonté d'installer en centre-ville 500 étudiants d'ici à cinq ans a permis à Grasse d'être retenue parmi les 222 communes lauréates du programme « Action cœur de ville ».

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Date de parution : 11/2018

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

50 outils pour la conduite de chantier

50 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 03/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur