En direct

La Cité de la Mer de Cherbourg se refait une beauté
- ©

La Cité de la Mer de Cherbourg se refait une beauté

Defawe Philippe |  le 06/07/2005  |  EureEure-et-LoirCherMayenneMorbihan

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Eure
Eure-et-Loir
Entreprises
Cher
Mayenne
Morbihan
Calvados
Manche
Maine-et-Loire
Orne
Côtes-d’Armor
Ille-et-Vilaine
Indre-et-Loire
Finistère
Indre
Loiret
Sarthe
Vendée
Loire-Atlantique
Seine-Maritime
Loir-et-Cher
Tourisme
Transports
Europe
International
Valider

Afin de renforcer l'attractivité de ce lieu unique en Europe entièrement consacré à l'aventure humaine dans les fonds marins, la Communauté urbaine de Cherbourg, vient d'approuver le lancement d'une deuxième phase de travaux d'un montant de 9 millions d'euros, provenant de fonds européens, de l'Etat et des collectivités locales.

"Il y aura une nouvelle attraction qui va permettre à la Cité de la Mer de rebondir afin de garder les années d'avance qu'elle a dans son domaine", explique Bernard Cauvin, président de la Communauté urbaine de Cherbourg.
"Le principe de cette nouvelle attraction est d'essayer par le biais notamment d'images en 4 dimensions (3D + sensations, ndlr) de mettre le public en situation de vivre une expérience unique dans les grands fonds marins", précise-t-il. Cette nouvelle attraction occupera un espace de 2.000 mètres carrés.
Prévus pour une durée de deux ans, ces travaux auront également pour objet de poursuivre la réhabilitation et la restauration de la gare maritime, dernière en son genre en Europe.

Après la restauration et l'ouverture au public fin janvier 2005 de la salle des bagages - témoin de l'épopée dans les années 30 de milliers d'Européens qui rêvaient d'une autre vie aux Etats-Unis - la Cité de la Mer entreprend de restaurer la salle des pas perdus, qui renfermait autrefois les comptoirs des compagnies maritimes, les guichets de la Poste et de la compagnie des chemins de fer, ainsi que des bars et des boutiques. Au terme des travaux, elle abritera un centre de congrès modulable de 350 places.

Ces nouveaux aménagements s'ajoutent à une offre dont les deux principales attractions sont la visite du Redoutable, le premier sous-marin nucléaire français lancé en 1967 et qui est aussi le plus grand sous-marin visitable au monde, ainsi que le plus haut aquarium cylindrique d'Europe, avec près de 4.000 poissons et 2.000 invertébrés.

La Cité de la Mer reste dépendante de sa situation géographique excentrée, à la pointe de la presqu'île du Cotentin. "Je ne me fais aucune illusion sur la réalité de la géographie", indique Bernard Cauvin, qui table sur une fréquentation de 250.000 visiteurs annuels, "qu'il faudra aller chercher de plus en plus loin".

Repères


Plutôt parc à thème que musée, la Cité de la Mer a ouvert ses portes fin avril 2002 au sein de l'ancienne gare maritime transatlantique de Cherbourg, chef-d'oeuvre de la période Arts déco. Mi-juillet, elle fêtera son millionième visiteur avec deux ans d'avance sur les prévisions initiales.
En 2004, la fréquentation a toutefois chuté de près de 20% avec 254.000 visiteurs contre 315.000 en 2003.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Date de parution : 11/2019

Voir

Comprendre simplement la résistance des matériaux

Comprendre simplement la résistance des matériaux

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur