En direct

La chute des ventes s’accélère
GRAPHIQUE - 647394.BR.jpg - © source : markmetron

La chute des ventes s’accélère

laurence francqueville |  le 01/06/2012  |  France entièreBâtimentMaison individuelleImmobilierLogement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Bâtiment
Maison individuelle
Immobilier
Logement
Technique
Valider
Logement -

Les ventes de logements continuent de chuter au premier trimestre, tant en maisons individuelles que dans le collectif en promotion, deux familles qui totalisent 70 % de la production neuve en France.

L’Union des maisons françaises (UMF) annonce une baisse des ventes de 18 % en mars 2012 (12 159 unités) par rapport à mars 2011. Sur douze mois glissants, la baisse du marché atteint 14 % à 142 000 unités. Toutes les régions sont concernées mais deux sont particulièrement touchées : l’Ouest (- 29 %) et le Languedoc-Roussillon (- 28 %), qui ont pourtant très fortement tiré le secteur depuis dix ans. Après une année 2011 en recul de 10 % à 148 500 unités vendues, la baisse devrait dépasser 15 % en 2012.

Fin des soutiens publics

Du côté des promoteurs, les ventes ont chuté de 25 % au premier trimestre (12 757 logements collectifs selon l’observatoire de la Fédération des promoteurs immobiliers qui représente 82 % du marché) par rapport au premier trimestre 2011 et de 39 % comparé à 2010. La baisse est encore plus forte sur les marchés tendus en raison de la réduction « drastique » des soutiens publics et de la contraction du crédit bancaire. L’effondrement des ventes à investisseurs (- 39 % au premier trimestre) n’est pas compensé par l’accession (- 12 %). Plus préoccupant, les mises en ventes se sont contractées de 21 % au premier trimestre. L’offre commerciale, elle, a augmenté de 21 % en volume ce trimestre. Le délai d’écoulement du stock a ainsi quasiment doublé (12,1 mois de ventes). Le stock physique représente toujours 5 % de l’offre commerciale, donc pas d’affolement pour l’instant. Mais les ventes n’ayant pas repris au deuxième trimestre, la FPI anticipe 75 000 à 80 000 ventes en 2012 contre 103 000 en 2011 et 115 000 en 2010. Si le gouvernement ne touche pas au Scellier d’ici à fin 2012 ! Les prix des maisons individuelles se stabilisent pour l’instant mais ne devraient pas baisser dans la mesure où les nouvelles normes renchérissent sensiblement les coûts de construction (jusqu’à 18 %). Pour les logements collectifs, les prix progressent même de 4,4 % ( 1,1 % en Ile-de-France et 5,4 % en Province).

Ventes de maisons individuelles en diffus
Evolution régionale des ventes de maisons individuelles
Ventes trimestrielles des promoteurs immobiliers (logements au détail, hors ventes en bloc et résidences services)
Evolution régionale des ventes des promoteurs

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Construire, rénover et aménager une maison

Construire, rénover et aménager une maison

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur