En direct

LA CHAPELLE SAINT-YVES À VANNES ENFIN RENFORCÉE !
Publi-rédactionnel

LA CHAPELLE SAINT-YVES À VANNES ENFIN RENFORCÉE !

le 16/09/2020  |  ChantiersFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Reprise en sous-oeuvre par injection de résine expansive
Chantiers
France
Valider

Fermé au public depuis 1991, ce beau monument historique fragilisé par le temps devait absolument être rénové afin de pouvoir rouvrir ses portes. Pour permettre l’aboutissement de ce projet, la chapelle a été, dans un premier temps, stabilisée par une reprise en sous-œuvre par injection de résine expansive afin de sécuriser l’accès à l’ensemble des autres intervenants impliqués dans cette belle aventure.

Un édifice menacé par l’effondrement

Achevée au XVIe siècle, la chapelle Saint-Yves localisée au plein cœur de VANNES (56) était initialement rattachée au premier collège de la ville. Alors qu’en 1616, elle fait l’objet d’une restauration, elle est par la suite partiellement reconstruite entre 1661 et 1685 selon les plans de l’architecte nantais Charles TURMEL. Les archives de l’époque font état d’un ouvrage historiquement accolé à la chapelle sur sa façade Nord mais aujourd’hui ce dernier a semble-t-il été démoli. Depuis les 30 dernières années, les multiples fissurations déclarées sur ses voûtes, sa charpente mal entretenue ainsi que des infiltrations d’eau ont contraint l’administration à interdire l’accès à cet édifice jusqu’à ce qu’il puisse être entièrement rénové en raison des risques d’effondrement qu’il présentait.

Ce n’est que récemment grâce à de généreux donateurs que les fonds permettant le financement de cette rénovation ont pu être recueillis. Les travaux ont alors commencé en juin 2020 avec sa stabilisation.

Des injections adaptées aux bâtiments anciens

Selon le rapport géotechnique réalisé par GINGER CEBTP, les fissurations ainsi que les affaissements de murs observés s’expliquaient par la nature des sols d’assise des fondations composés de granites plus ou moins altérés se décomposant en sables plus ou moins graveleux. Une suspicion de présence de poches d’argileuses associée à l’hétérogénéité du sol a pu engendrer des tassements différentiels et l’équilibre du bâtiment a été perturbé par des événements antérieurs tels que les travaux en mitoyenneté, les modifications structurelles ou encore la mise en place de drains pour canaliser les eaux souterraines. Il était alors indispensable d’améliorer la résistance du sol support des massifs de fondations et d’améliorer l’étreinte latérale dans les remblais sur le pourtour inférieur des soubassements.

Retenue pour sa faible invasivité, la technique de confortement de sol en profondeur proposée par URETEK® a permis de reprendre 191 ml sous fondations par injection de résine expansive tandis que 260 ml d’injection de confinement autour des soubassements ont été réalisés. Injectée à l’état liquide, cette résine exclusive a comblé toutes les anfractuosités du sol avant de le compacter avec un léger déplacement de terrain totalement maîtrisé. D’après les vérifications de la société SABOUREAU, l’efficacité de l’opération a été confirmée et les propriétés physiques et mécaniques du sol ont été accrues de 20 %.

Une surveillance hors norme via radar 3D

Compte tenu de l’ancienneté de l’ouvrage, ce chantier d’envergure nécessitait une surveillance de tous les instants. Un contrôle structurel avec un radar 3D a donc été utilisé lors des phases d’injection les plus critiques afin de s’assurer que l’édifice ne subisse aucune réaction préjudiciable. Totalement inédite, la surveillance tridimensionnelle URETEK® Deep Injections Ultra offre la possibilité de suivre en direct les moindres réactions sur près d’une centaine de points. Grâce à un balayage constant de la zone ciblée, les données sont recueillies puis affichées sur un moniteur de contrôle. À tout moment, la quantité de résine injectée pouvait être parfaitement ajustée et l’intégrité du bâtiment préservée.

Après 46 jours d’intervention, URETEK® a laissé la place aux autres acteurs engagés dans ce projet. Avec l’investissement de tous, la chapelle rouvrira ses portes en 2021 pour le plus grand plaisir des Vannetais !

Le saviez-vous ?
Grâce à sa parfaite maîtrise technique, URETEK® est membre associé du GMH (Groupement des entreprises spécialisées dans la restauration des Monuments Historiques) depuis 2011


De nombreux intervenants

  • Ville de VANNES - Maître d’ouvrage
  • LAGNEAU ARCHITECTES  - Maître d’œuvre / Architecte
  • LEFEVRE - Entreprise générale
  • BETEM ATLANTIQUE - Coordination de chantier
  • GINGER CEBTP VANNES - BE Géotechnique
  • TECCO - BET Structure
  • ABOUREAU - Economiste Vérificateur
  • URETEK® - Ent. de fondations spéciales


Contenu proposé par URETEK®

Commentaires

LA CHAPELLE SAINT-YVES À VANNES ENFIN RENFORCÉE !

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Lire et concevoir un paysage

Lire et concevoir un paysage

Date de parution : 10/2020

Voir

Règlement de sécurité incendie des bâtiments d'habitation

Règlement de sécurité incendie des bâtiments d'habitation

Date de parution : 10/2020

Voir

Utiliser la couleur dans un projet d'architecture

Utiliser la couleur dans un projet d'architecture

Date de parution : 10/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur