En direct

La chaleur des déchets, c'est dans les tuyaux !

Clotilde de Gastines |  le 13/07/2018  |  Collectivités localesHaute-GaronnePyrénées-OrientalesMatériel de chantier

Perpignan -

L'unité de traitement et de valorisation énergétique des déchets de Calce chauffera l'hôpital de Perpignan à partir de 2019. Le premier tuyau du réseau de chaleur a été posé le 23 mai en présence de responsables du Sydetom 66 (le syndicat de transport, traitement et valorisation des ordures ménagères des Pyrénées-Orientales), de Dalkia et de sa filiale Tiru, qui exploite le centre en délégation de service public depuis 2003. Cette pose symbolique vient récompenser trois ans d'efforts pour faire de Calce « une oasis écologique d'économie circulaire », a déclaré Fernand Roig, président du Sydetom 66, maître d'ouvrage. A la suite d'une enquête publique, le projet a été déclaré d'intérêt général par arrêté préfectoral le 30 mars. « C'est une énergie vitale qu'on valorise », a ajouté Ludovic Pacaud, secrétaire général de la préfecture.

Pour l'instant, la chaleur issue de la combustion des ordures ménagères est perdue. Des aérocondenseurs dissipent bruyamment l'air chaud dans l'atmosphère. Dominant les vignes, au creux du vallon des Tres Pilous, le centre incinère en moyenne 240 000 tonnes de déchets par an (provenant en majeure partie des 226 communes des Pyrénées-Orientales) et 2 500 tonnes de déchets hospitaliers (Dasri). Le projet nécessite 8 millions d'euros d'investissement sur l'installation de Calce. L'équipement se fait lors des arrêts de tranches, notamment avec la pose de trois échangeurs thermiques.

15 km de réseau. L'usine sera raccordée à Perpignan par un réseau souterrain de 15 km ; quelque 11 km de canalisations transporteront l'eau à 105 °C depuis Calce jusqu'au futur parc d'activités de Torremila. Le marché de travaux (12,2 M€) a été remporté en novembre dernier par des entreprises occitanes, Spiecapag (avec le BET Gaxieu), Sepoc (groupe Merlin), Fabre Frères et Socotec. Le chantier mobilisera 20 opérateurs pendant un an. La puissance maximale livrée au niveau de la chambre à vanne de Torremila sera de 15 MW. De là partira le réseau de distribution de 4 km construit par Dalkia, qui a remporté le marché de performance énergétique du centre hospitalier de Perpignan. La boucle alimentera la chocolaterie Cémoi, la Clinique mutualiste catalane, la piscine Arlette-Franco et deux groupes scolaires. Le réseau sera piloté depuis Toulouse par le Dalkia Energy Savings Center.

Le Fonds chaleur de l'Ademe et la région Occitanie soutiennent le projet (coût total estimé à 26 M€). Ce réseau de chaleur était en concurrence avec le projet de création d'une centrale de trigénération à Torremila. « Nous avons pris la décision de valoriser l'existant », explique Jean-Marc Pujol, président de Perpignan Méditerranée Métropole. Le Sydetom 66 poursuit sa stratégie de diversification du site pour bénéficier d'une taxation basse sur les activités polluantes (TGAP) à 6 € la tonne. Le site est déjà entouré de 35 éoliennes et produit 35 000 tonnes de mâchefer par an. Le syndicat envisage de construire une blanchisserie industrielle et d'installer 20 ha de serres cathédrale.

PHOTO - 13988_850151_k2_k1_1997898.jpg
PHOTO - 13988_850151_k2_k1_1997898.jpg

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur