La Capeb veut simplifier le RGE et réclame des paiements plus rapides
Jean-Christophe Repon, président de la Capeb. - © Joseph Melin

La Capeb veut simplifier le RGE et réclame des paiements plus rapides

Barbara Kiraly |  le 16/10/2020  |  CapebNégoceRGEEntreprisesFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Capeb
Artisans
Négoce
RGE
Entreprises
France
Jean-Christophe Repon
Valider

Alors que la  nouvelle mouture de  la qualification RGE doit entrer en vigueur en 2021, le président de la Capeb Jean-Christophe Repon n'en démord pas, et milite contre l'instauration des domaines critiques. Selon lui, l'Agence nationale de l'habitat, qui distribue Maprimerenov', a six mois de retard dans les paiements.

«L’idée du RGE “au coup par coup” est validée. Reste à savoir ce qui ressortira des travaux. » Alors qu’il réclamait cet assouplissement, Jean-Christophe Repon, président de la Capeb, n’est toutefois pas totalement satisfait. Pour rappel, cette nouvelle mesure viserait à accorder aux entreprises ne disposant pas de la qualification Reconnu garant de l’environnement (RGE) le droit de réaliser des travaux de rénovation énergétique, tout en faisant bénéficier leurs clients des aides de l’Etat.

Six mois de retard de paiement

Le problème, selon Jean-Christophe Repon, réside dans la nouvelle mouture de cette qualification, qui doit entrer en vigueur au 1er janvier 2021. « D’un côté, on acte l’idée du RGE au coup par coup, et de l’autre, on complexifie le dispositif en créant six domaines critiques de travaux. En outre, les entreprises intervenant sur ces domaines seront contrôlées deux fois sur des chantiers sur quatre ans, au lieu d’une seule fois actuellement. Or un audit coûte en moyenne 300 €, tout comme la qualification pour un seul domaine. Une charge pour l’entreprise, à renouveler chaque année. Les artisans auront du mal à y voir clair », regrette-t-il

Autre cheval de bataille : faire accélérer l’Agence nationale de l’habitat (Anah) sur la gestion des dossiers liés à Ma Prime Rénov’. « Sur les 25 000 dossiers en paiement, seuls 6 000 ont été effectivement réglés à fin septembre », déplore Jean-Christophe Repon, qui évalue le retard à six mois.

Même délai estimé pour le paiement des certificats d’économies d’énergie (CEE) par les fournisseurs d’énergie : « Les demandes déposées il y a un an n’ont pu être traitées dans les temps à cause de la crise sanitaire, et certains dossiers sont désormais rejetés parce qu’ils sont hors délais. »

Commentaires

La Capeb veut simplifier le RGE et réclame des paiements plus rapides

Votre e-mail ne sera pas publié

fanobard

19/10/2020 13h:06

La Capeb était favorable au nouveau disposiif, là voilà qu'elle n'en veut plus. Ca serait bien de ne pas faire la girouette. Que veut la capeb ? Dans 6 mois elle crtiquera le rge coup par coup, alors que c'est son idée.

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire en pisé

Construire en pisé

Date de parution : 10/2020

Voir

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 10/2020

Voir

Règlement de sécurité incendie des bâtiments d'habitation

Règlement de sécurité incendie des bâtiments d'habitation

Date de parution : 10/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur