En direct

La bonne qualité des réseaux d’assainissement en ligne de mire

le 05/07/2013  |  SantéCollectivités localesTechniqueEnvironnement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Santé
Collectivités locales
Technique
Environnement
Valider

«Désormais, on traite tellement bien l’effluent qui entre en station que celui qui n’y entre pas a d’autant plus d’impact, souligne Cyril Portalez, directeur de Rivières d’Ile-de-France, avant de préciser : 10 % de rejets non traités soit par temps de pluie, soit du fait du mauvais état des réseaux ou des branchements, polluent deux fois plus que les 90 % d’effluents collectés et traités à 95 %. »

Une étude de l’agence de l’eau Seine-Normandie sur le vieillissement des réseaux d’assainissement, portant sur 42 ouvrages réalisés entre 1998 et 2005, pointe des dysfonctionnements : défaut d’assemblage (57 % des cas) pouvant engendrer des fuites, déformations des canalisations (38 %) avec parfois la présence de fissures, anomalies (18 %) sur les branchements. L’agence a donc décidé de conditionner les aides au respect d’une charte qualité à partir du 1 er janvier 2015 : seuls les maîtres d’ouvrage s’engageant, au travers d’une délibération, à réaliser leurs travaux sous charte pourront bénéficier des subventions de l’agence. « Il s’agit d’un code de bonne pratique qui rappelle aux différents intervenants les règles à respecter à chacune des étapes d’un projet », précise Cyril Portalez. Cette obligation s’applique déjà dans les bassins Artois-Picardie, Adour-Garonne et Rhône-Méditerranée-Corse.

Programme d’actions

En attendant, les collectivités locales devront souscrire à une autre obligation : réaliser un descriptif détaillé de leurs réseaux d’eau et d’assainissement avant le 31 décembre 2013, conformément au décret du 27 janvier 2012. « Ce décret rejoint les priorités de l’agence Seine-Normandie sur la bonne qualité des réseaux. Cet état des lieux devrait déboucher sur l’élaboration d’un programme d’actions pour assurer le bon fonctionnement ou le remplacement des ouvrages », souligne Pascal Hamet, délégué régional Ile-de-France du syndicat Canalisateurs de France, qui organisera, le 11 octobre, un colloque sur ces évolutions récentes, y compris la réforme DT-DICT à destination des donneurs d’ordre et des entreprises.

PHOTO - 734863.HR.jpg
PHOTO - 734863.HR.jpg - © Sébastien SORIANO/figarophoto

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur