En direct

La « boîte à spectacle » du Grand Stade se découvre sous la toiture

MAXIME BITTER |  le 09/12/2011  |  NordCollectivités localesEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Nord
Collectivités locales
Europe
Valider
Lille Métropole -

En visite sur le chantier du Grand Stade de Lille, le P-DG d’Eiffage, Pierre Berger, confirme la livraison pour l’été prochain. La toiture repose sur ses appuis définitifs et la « boîte à spectacle » est enfin découverte.

Face aux rumeurs de retard, Pierre Berger, P-DG d’Eiffage, s’est montré catégorique, le 29 novembre, à Lille : « Le stade sera livré pour l’été, dans les délais. » Bertrand d’Hérouville, qui préside la société concessionnaire Elisa, est tout aussi confiant, même s’il rêve d’un début de championnat à l’extérieur pour le Losc, lui offrant deux semaines de répit. « Les deux mois de retard ont été rattrapés », se félicite le P-DG qui explique ce délai par la volonté des ingénieurs de perfectionner et de réduire le temps de fermeture de la toiture gigogne. Elle repose désormais à 26 mètres de haut sur ses appuis définitifs.

La visite du chantier donne la mesure de son état d’avancement. Depuis le hissage de la toiture de 7 200 tonnes, les équipes d’Eiffage TP peuvent enfin travailler sans contrainte d’espace. Les trois volées de gradins en béton sont quasi achevées. Seuls les angles doivent être bouclés ; ils devaient rester libres pour permettre le hissage. Autour de ces gradins, la pose des fléaux métalliques peut également être achevée. Les petits côtés nord et sud de l’enceinte doivent être équipés. Il faudra ensuite refaire le tour du stade en installant 20 km linéaires de fléaux secondaires permettant de soutenir les 30 km de tubes en polycarbonate qui constitueront la coque et l’image du stade. A l’intérieur, Eiffage Construction métallique a enfin l’espace nécessaire à la construction d’une nouvelle charpente. De la taille d’un demi-terrain de football (75 x 55 m) et d’un poids achevé de 5 500 tonnes, elle sera soulevée grâce à douze vérins hydrauliques et permettra de découvrir une boîte de béton de taille identique, creusée à cinq mètres sous le niveau de la pelouse. Cette charpente soutenue par vingt-quatre bras articulés glissera sur la demi-largeur du terrain. La manœuvre pourra se faire en 24 heures et permettra d’offrir à la métropole une salle de spectacle couverte de 30 000 places conçue par l’architecte Pierre Ferret (avec Valode et Pistre). Bertrand d’Hérouville a tranché sur la question de la pelouse : elle sera naturelle et pourra s’intégrer dans le complexe de la « boîte à spectacle » grâce à des caissons dans la charpente. « Nous pourrons ensuite choisir une pelouse organique en fonction de leurs évolutions », explique-t-il. Au-dessus, les corps d’état secondaires ont pris possession du niveau central des 76 loges et aménagent les 10 000 m² d’espace de loisir et de travail qui entourent le stade.

PHOTO - 605682.BR.jpg
PHOTO - 605682.BR.jpg - © PHILIPPE HUGUEN/AFP
Sismologie : débat tranché à la fin de l’année

Alors qu’Eiffage annonce tenir ses délais, la question soulevée par le groupe sur la sismologie reste encore sans réponse. Lille étant passée de risque « nul » à « faible », par décret de mai 2011 suite au changement de normes sismiques, le constructeur propose à Lille Métropole d’engager des travaux de renforcement. Une étude commandée par Eiffage, actuellement disséquée par Lille Métropole, permettra d’évaluer leur étendue. « Le chiffrage se fera d’ici à la fin de l’année », explique Pierre Berger. Reste à savoir qui paiera. Pour l’instant, Eiffage affirme que le contrat signé avec Lille Métropole ne l’engage pas financièrement sur des changements de normes sismiques. La Communauté urbaine fait valoir que le permis de construire étant déposé avant ce changement, elle n’a aucune obligation. Une partie des travaux de renforcement devant se faire avant la livraison, Lille Métropole devra prendre position avant la fin de l’année.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur