Industrie/Négoce

La Boîte à Outils ne sourit plus

Mots clés : Distribution - Établissements industriels, agricoles, ICPE

Le Groupe Samse développait jusqu’ici deux enseignes de bricolage. Le 6 avril 2017, il a décidé de rationaliser son activité sous un seul et même pavillon : L’Entrepôt du Bricolage.

« Tout vous sourit ». Telle était la signature de La Boîte à Outils, l’enseigne de bricolage historique du groupe Samse. Un slogan qui ne lui a guère été favorable. En effet, le distributeur de matériaux isérois a décidé le 6 avril 2018 de fermer son réseau de proximité au profit de son enseigne de soft discount, L’Entrepôt du Bricolage. « Entre nos deux réseaux, la proportion des parcs magasins était disproportionné : dix points de vente d’un côté et 27 de l’autre, lâche Jean-Jacques Chabanis, le président de la Boîte à outils, le pôle bricolage du Groupe Samse. » Résultat, le 6 au matin, L’entrepôt du Bricolage comptait 37 établissements.

 

Un bricotroc permanent

 

Cette rationalisation de l’activité a été accompagnée d’une évolution du positionnement de L’Entrepôt du Bricolage. « Nous avons choisi de prendre le meilleur des deux enseignes, poursuit-il. Une offre dense autour d’un pôle de services. Ce dernier comprend une carte de fidélité, le service après-vente, la livraison express, le drive avec retrait en 2 heures, les chèques cadeaux, reproduction de clés, un bricotroc permanent dans 11 magasins… »

 

Un CA de 385 M€ en 2017

 

Pour rappel, le pôle bricolage du Groupe Samse pèse 2 % du marché du bricolage en France (Source Unibal 2017). En 2017, il réalisé un chiffre d’affaires de 385 M€, en hausse de 9,6 % par rapport à 2016.

 

 

 

Focus

La-BAO en bref

Crée en 1974 par Samse, La Boîte à Outils (La-BAO) fut la première enseigne de grande surface de bricolage ouverte dans le grenoblois. Elle a connu un développement continu jusqu’à la fin des années 90, et le lancement par le groupe isérois de l’Entrepôt du Bricolage, une enseigne imaginée sur le modèle de Réno-Dépôt au Canada. « Son succès fut immédiat », raconte Jean-Jacques Chabanis, le président du pôle bricolage du Groupe Samse. En 2006, devant la montée du discount et du format entrepôt, le Groupe Samse se décidait d’une séparation nette entre ses deux enseignes de bricolage : le low-cost et les quantités pour l’Entrepôt du bricolage et la proximité et les services pour la Boîte à Outils. A la fin 2017, La-BAO comptait 10 points de vente.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X