En direct

La Biennale de Venise décerne un Lion d’or à Rafael Moneo
L’architecte Rafael Moneo recevra, le 22 mai 2021, le Lion d’or de la Biennale de Venise pour l’ensemble de son œuvre. - © Germán Saiz

La Biennale de Venise décerne un Lion d’or à Rafael Moneo

CHESSA Milena |  le 29/04/2021  |  ItalieBiennale de Venise

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Italie
Biennale de Venise
Valider

L’architecte espagnol recevra cette récompense lors de la cérémonie inaugurale de la 17e Mostra, prévue le 22 mai 2021.

En Italie, à chaque Biennale d’architecture de Venise, un Lion d’or est décerné à un architecte pour l’ensemble de son œuvre. Le 22 mai prochain, il sera remis à l’Espagnol Rafael Moneo, déjà lauréat de récompenses internationales prestigieuses comme le Pritzker Prize en 1996 ou le Praemium Imperiale en 2017.

Pour Hashim Sarkis, commissaire de cette 17e Mostra : « Rafael Moneo a tiré plus d’une leçon d’architecture de Venise, en prenant part au projet d’habitat sur l’île de la Giudecca en 1983 et en remportant le concours international pour le nouveau Palais du cinéma sur l’île du Lido en 1991. » Dans la Cité des Doges comme ailleurs, « il répond aux contingences du lieu et du programme tout en les transcendant ».

Une carrière d’architecte et d’enseignant

Né en 1937 à Tudela, en Espagne, Rafael Moneo est diplômé en 1961 de la Escuela Técnica Superior à Madrid. Dans cette ville, il a travaillé trois ans avec l’architecte Francisco Javier Sáenz de Oiza, avant de rejoindre Jørn Utzon au Danemark, puis d’obtenir une bourse d’étude à Rome. En 1965, il ouvre son agence madrilène et commence à enseigner à la Escuela Técnica Superior, où il est resté pendant vingt ans. Il part ensuite à la Harvard University Graduate School of Design à Cambridge (Etats-Unis), dont il a occupé le poste de président du département d’architecture jusqu’en 1990.

Côté construction, il a livré de nombreux bâtiments dans son pays natal parmi lesquels : la fondation Pilar et Joan Miró à Palma de Majorque (1987-1992), le centre des congrès Kursaal à Saint-Sébastien (1991-1999), l’extension du musée du Prado à Madrid (1998-2007) et la gare d’Atocha (1984-2012). A l’étranger, il a réalisé les musées d’art moderne et d’architecture à Stockholm, en Suède (1991-1998), la cathédrale de Los Angeles, aux Etats-Unis (1996-2002) et le souk de Beyrouth, au Liban (1996-2009).

Une sélection des œuvres de Rafael Moneo sera exposée sous forme de maquettes et de photographies dans les Giardini de la Biennale de Venise, du 22 mai au 21 novembre 2021.

Sur le même sujet A Venise, la France propose une biennale de l’architecture et de ses usagers

Commentaires

La Biennale de Venise décerne un Lion d’or à Rafael Moneo

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil