En direct

« La Belle de Mai, cœur de la métropole »

Propos recueillis par Michel Couartou |  le 18/07/2014  |  Collectivités localesBouches-du-Rhône

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Bouches-du-Rhône
Valider
Marseille -

Laure-Agnès Caradec est à la fois présidente de l’Agence d’urbanisme de l’agglomération marseillaise, adjointe au maire de Marseille chargée de l’urbanisme et vice-présidente de la communauté urbaine déléguée à l’urbanisme et à l’aménagement.

Quels vont être les axes principaux de votre action ?

Tout l’enjeu de l’urbanisme à Marseille et sur le territoire de la métropole, c’est la cohérence. Je vais m’attacher à rendre fluides les articulations entre les différents niveaux. Concernant les documents d’urbanisme, si le PLU de Marseille a été voté il y a un an, certaines communes de la communauté urbaine travaillent encore avec un POS. Chargée du PLU intercommunal, je vais devoir sensibiliser les maires pour harmoniser nos documents d’urbanisme.

Et pour la ville de Marseille ?

Il faut poursuivre les grands projets en les inscrivant dans un objectif global d’attractivité de la ville. La requalification du Vieux-Port va continuer avec le démarrage de la 2 e  phase, l’aménagement des quais et des voiries jusqu’aux deux Forts. La mise en service de la rocade L2 prévue en 2017 va nous permettre de requalifier totalement les boulevards du Jarret en voie urbaine. Le conseil communautaire vient d’en voter le principe. Et le grand projet de la mandature sera la transformation du quartier de la Belle de Mai.

Vous venez justement de lancer une concertation sur ce quartier…

Beaucoup plus qu’une concertation, c’est une coopération que nous cherchons à mettre en place avec tous les acteurs. Avec l’aide du cabinet Res Publica, nous lançons une consultation auprès de tous les élus concernés, de toutes les institutions et au final de toute la population pour leur demander ce qu’ils attendent d’une requalification du quartier. L’enjeu est de bâtir un cahier des charges qui servira de base à un appel à candidatures que nous lancerons à la fin de l’année. Ce quartier, qui s’étend sur près de 140 ha avec un bâti dégradé, est destiné à être le cœur de la future métropole, à deux pas de la gare Saint-Charles et du centre-ville de Marseille. Le chantier est immense.

PHOTO - 803776.BR.jpg
PHOTO - 803776.BR.jpg - © AGAM

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur