En direct

La 14 sud se lance dans la course olympique

N. M. |  le 30/03/2018  |  Paris

Les récents arbitrages gouvernementaux n'ont pas modifié le calendrier du prolongement vers le sud de la ligne 14, qui reliera Paris (station Olympiades, dans le XIIIe ) à l'aéroport d'Orly. Elle transportera bien ses premiers voyageurs pour les Jeux olympiques de 2024. Le respect de cette échéance constitue le principal défi pour les équipes de la RATP, maître d'ouvrage des infrastructures et du système de transport, la Société du Grand Paris (SGP) assurant le financement, estimé à 2,9 Mds€.

« Stratégie d'allotissement ». En ce début d'année 2018, la RATP a franchi une étape significative avec l'attribution de tous ses lots de génie civil. Elle a désigné quatre groupements (lire ci-contre) pour creuser 14 km de tunnel et construire cinq des sept gares, celle de Villejuif IGR étant réalisée par la SGP dans le cadre de la ligne 15 sud et celle d'Aéroport d'Orly étant pilotée par Aéroports de Paris (ADP). Le montant total de ces quatre marchés s'élève à 1,14 Md € HT, avec des contrats variant de 155 M€ HT à plus de 400 M€ HT. « Nous avons défini cette stratégie d'allotissement pour mieux nous démarquer des nombreux appels d'offres de la Société du Grand Paris et attirer des groupements un peu différents », souligne Mathieu Leroy, directeur à la RATP du prolongement vers le sud de la ligne 14 mais également de son extension vers le nord, entre Saint-Lazare et Mairie de Saint-Ouen (les travaux, en cours, s'achèveront à l'été 2020).

Après une phase de préparation d'environ trois mois, les travaux de génie civil devraient débuter avant l'été pour se poursuivre jusqu'en 2021. Ils mobiliseront trois tunneliers qui commenceront à forer dans un an, une section de 140 m entre Olympiades et Maison Blanche étant creusée en traditionnel (lot Léon Grosse). « Viendra ensuite la phase d'équipement des tunnels et d'aménagement des gares. Autant de travaux pour lesquels les études se poursuivent », indique Mathieu Leroy. En revanche, la RATP a déjà lancé l'appel d'offres pour la construction du site de maintenance et remisage (SMR) de Morangis (maîtrise d'œuvre interne), implanté en limite sud de l'aéroport d'Orly. Quant au groupe ADP, il devrait notifier le marché de construction de sa gare (qui assurera la connexion entre la ligne 14 sud et la 18) en juin prochain.

Outre le respect des délais, Mathieu Leroy pointe deux difficultés principales dans la conduite de ce chantier : les zones de carrières, sur environ 1,6 km, dans le secteur du Kremlin-Bicêtre, qu'il va falloir combler, et le forage du tunnel sous la plate-forme aéroportuaire d'Orly sur environ 1,1 km. Cet ouvrage doit d'abord s'insérer entre les fondations des piles du viaduc de l'Orlyval ; ensuite, le tunnel d'arrière gare, qui rejoindra le SMR de Morangis, passera sous une zone de roulage des avions et une voie d'accès à la piste. « Ces travaux sous contraintes aéronautiques nécessitent une méthodologie particulière. Nous avons réalisé une étude d'impact sur la sécurité aéroportuaire en lien avec ADP », ajoute Mathieu Leroy.

Phasage très pointu. Le directeur de la ligne 14 insiste aussi sur le phasage très pointu de réalisation de certaines gares. « A Maison-Blanche, nous allons créer une salle d'échanges commune ligne 7/ligne 14, tout en maintenant l'exploitation de la station pendant les travaux », décrit-il. Autre exemple : celui de la gare MIN Porte de Thiais où la RATP devra garantir l'accès au marché d'intérêt national de Rungis et gérer la présence d'une ligne à très haute tension.

L'un des moments les plus spectaculaires du chantier se produira à la rentrée 2019 sur le site de la gare Villejuif-IGR où se croiseront la ligne 15 sud (à 48/50 m de profondeur) et la 14 sud, à - 37 m. « Nous allons percer la paroi de la future gare et ensuite riper le tunnelier sur un pont provisoire installé par la SGP. Cet ouvrage servira ensuite pour nos besoins logistiques : approvisionnement en voussoirs de la ligne, évacuation des déblais… », poursuit Mathieu Leroy.

A l'été 2024, une fois le tronçon sud mis en service, la ligne 14 connectera Saint-Denis Pleyel à l'aéroport d'Orly, soit une longueur de 28 km, jalonnée de 21 gares. Cette ligne, comme l'a rappelée Elisabeth Borne, ministre des Transports, constituera « la colonne vertébrale du Grand Paris Express ». Fréquentation attendue : un million de voyageurs par jour.

PHOTO - 12228_747592_k3_k1_1775411.jpg
PHOTO - 12228_747592_k3_k1_1775411.jpg
PHOTO - 12228_747592_k4_k1_1775413.jpg
PHOTO - 12228_747592_k4_k1_1775413.jpg
PHOTO - 12228_747592_k5_k1_1775414.jpg
PHOTO - 12228_747592_k5_k1_1775414.jpg
PHOTO - 12228_747592_k6_k1_1775415.jpg
PHOTO - 12228_747592_k6_k1_1775415.jpg
PHOTO - 12228_747592_k7_k1_1775416.jpg
PHOTO - 12228_747592_k7_k1_1775416.jpg
PHOTO - 12228_747592_k8_k1_1775417.jpg
PHOTO - 12228_747592_k8_k1_1775417.jpg
PHOTO - 12228_747592_k9_k1_1775418.jpg
PHOTO - 12228_747592_k9_k1_1775418.jpg
Les attributaires des lots de génie civil

- Lot GC01 : Léon Grosse (mandataire) associé à Soletanche Bachy. Travaux : 140 m de tunnel en traditionnel et construction de la gare de Maison Blanche (Paris XIIIe) pour 155 M€ HT.

- Lot GC02 : Vinci Construction (Dodin Campenon Bernard, mandataire, Vinci Construction France, Vinci Construction Grands Projets, Botte Fondations) associé à Spie Batignolles (Spie Génie Civil et Spie Fondations). Travaux : 4,6 km de tunnel, réalisation de la gare de Kremlin-Bicêtre Hôpital et d'ouvrages annexes pour 415 M€ HT.

- Lot GC03 : Razel-Bec (mandataire) avec Eiffage Génie Civil, Sefi-Intrafor, Eiffage Fondations et ICOP. Travaux : 4 km de tunnel, création des gares de Chevilly Trois-Communes, MIN Porte de Thiais et Pont de Rungis, et de trois ouvrages annexes pour 365 M€ HT.

- Lot GC04 : NGE (mandataire) et Salini Impregilo. Travaux : 4 km de tunnel et 330 m de tranchée couverte pour 203 M€ HT.

Commentaires

La 14 sud se lance dans la course olympique

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX