En direct

L'usine nouvelle

Par Fabien Renou, rédacteur en chef |  le 09/02/2018  |  BâtimentParisTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bâtiment
Paris
Technique
Valider

Les grains de riz ont eu raison des pelles de démolition. Promise à la destruction pour céder la place à un futur centre commercial, la halle Lustucru d'Arles a été sauvée in extremis à la faveur d'une intervention ministérielle. Témoignage rare de l'histoire de la construction métallique au XXe siècle, elle sera démontée puis, l'espère-t-on, remontée dans un lieu moins hostile.

Cet épisode récent illustre bien le changement de regard porté sur notre patrimoine industriel. Il y a quelques décennies encore, les usines apparaissaient comme des vestiges d'un monde ouvrier condamné à l'oubli.

Il suffit de penser à l'île Seguin, où la casse des ateliers Renault a laissé un vide que l'on peine toujours à combler. Aujourd'hui, on parvient à protéger certains sites dignes d'intérêt et, surtout, à leur trouver une vocation nouvelle.

Ces réhabilitations témoignent du passage d'une société industrielle à une économie du savoir.

Partout, des ateliers, des hangars, des docks s'inventent une nouvelle vie. Sur l'île de Nantes, les anciennes halles Alstom remodelées par Franklin Azzi abritent depuis peu l'école supérieure des beaux-arts (lire p. 70) . A Paris, Jean-Michel Wilmotte a transformé la halle Freyssinet en un immense village de start-up. Par leur ambition, ces réhabilitations attestent l'intérêt nouveau porté à ces bâtiments d'un autre temps. Par leur programme, elles témoignent du passage d'une société industrielle à une économie du savoir.

Les ouvriers du début du XXe siècle ne pouvaient deviner que leurs machines seraient un jour remplacées par des ordis et des imprimantes 3D. Nous sommes comme eux, incapables d'imaginer une autre vie dans nos bureaux. Pourtant, on le sait, l'open space ne durera pas. Nos enfants considéreront d'abord ces espaces tertiaires comme les traces trop prégnantes d'une époque révolue. Puis, peut-être, se pencheront-ils sur nos lieux de travail avec la même tendresse que les architectes d'aujourd'hui qui subliment notre héritage industriel.

PHOTO - 11260_699681_k2_k1_1671125.jpg
PHOTO - 11260_699681_k2_k1_1671125.jpg - © BRUNO LEVY / LE MONITEUR

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Permis de construire et autorisations d'urbanisme

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur