En direct

L'urbanisation et le besoin d'infrastructures tirent la construction en Inde
Mumbai, avril 2010 : le carrefour de Nana Chowk (sud de la ville), en fin de journée. - © © G. Lesteven

L'urbanisation et le besoin d'infrastructures tirent la construction en Inde

le 02/02/2018  |  ConjonctureImmobilierInternationalTravaux sans tranchée

La construction et les travaux publics restent un des principaux moteurs de l'économie indienne, tirés par les importants besoins en infrastructures et une urbanisation galopante après un ralentissement temporaire dans l'immobilier lié à la mise en place de réformes économiques.

Dans une étude sur la construction en Inde, mise à jour en octobre dernier, BIS Oxford Economics tablait sur une hausse de 7% pour l'année en cours et de 9% en 2018-19, puis une croissance à deux chiffres dans les trois années suivantes.

"Les infrastructures vont probablement rester le principal moteur du secteur de la construction", qui est lui-même "un des principaux moteurs de la croissance du PIB" indien, a expliqué à l'AFP Adeline Wong, responsable Construction Asie de BIS Oxford Economics. Quand au secteur de la construction résidentielle, "il y a eu un ralentissement dans les deux dernières années", mais "un point bas semble avoir été atteint", ajoute l'analyste, qui table sur une reprise cette année à un rythme toutefois "encore lent". "Il y a une vraie dynamique dans les projets urbains, les infrastructures, et les transports", confirme le bureau en Inde de Business France, qui accompagne les PME et ETI dans leur stratégie à l'export.

L'enjeu des infrastructures

La construction est tirée par l'urbanisation: l'Inde devrait compter 68 villes de plus d'un million d'habitants en 2030 et la population urbaine augmenter de 200 millions de personnes entre 2015 et 2035, a indiqué cette semaine le délégué général de Saint-Gobain en Inde, Anand Mahajan. Quelque 1.200 milliards de dollars seront investis dans les villes d'ici 2030, a-t-il ajouté. "Le boom des classes moyennes avec une demande de confort explose et croît plus vite que la croissance globale", constate le PDG de Saint-Gobain Pierre-André de Chalendar, qui a fait de l'Inde l'une des priorités du groupe. "Il faut qu'on suive la demande."

Le marché porte en premier lieu sur le confort thermique, pour économiser de l'énergie, et ensuite sur le confort acoustique, très important par exemple pour les hôpitaux, mais aussi les bureaux.

Le plus gros de la croissance de la construction vient toutefois des infrastructures, dont l'amélioration est cruciale pour l'économie. "Les infrastructures pèsent sur la croissance du PIB, c'est un enjeu, et les programmes s'accélèrent", souligne-t-on à Business France, en citant des exemples: 700 km de métro en construction, 30 km d'autoroutes par jour. D'autres projets importants concernent le ferroviaire (électrification, doublement de certaines lignes, corridors de fret). "De nombreux investisseurs étrangers souhaitent participer aux constructions d'infrastructures" dans le cadre de partenariats public-privé, confirme Adeline Wong.

La perspective à long terme pour l'immobilier de bureau "reste positive", relève BIS Oxford Economics. La classe moyenne émergente et l'augmentation du tourisme international devraient également dynamiser la demande d'hôtels et d'infrastructures de tourisme.

A Business France, on relève aussi une "prise de conscience" en matière d'environnement. Un label indien pour les bâtiments verts (GRIHA, Green rating for integrated habitat assessment) a été créé par un institut indépendant avec le soutien du ministère des énergies nouvelles et renouvelables. Plus de 1.000 projets ont été enregistrés.

Enfin, la domotique (éclairage, sécurité, air conditionné) commence à se développer, dans le résidentiel comme le commercial. La croissance est de 30%, pour atteindre un milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2017, selon Business France.

Commentaires

L'urbanisation et le besoin d'infrastructures tirent la construction en Inde

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX