En direct

L’Untec exhorte les économistes de la construction « à ne pas être tatillons »
Pascal Asselin, président de l'Untec, demande aux économistes de la construction de faire preuve de souplesse. - © Untec

L’Untec exhorte les économistes de la construction « à ne pas être tatillons »

F.R. |  le 23/03/2020  |  untecCoronavirusFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bâtiment
untec
Coronavirus
France
Valider

Par la voix de son président, Pascal Asselin, l’organisation demande à la profession de "prioriser les validations de paiement des entreprises".

« La solidarité c’est maintenant ». Comme les autres professions de la construction, les économistes se mobilisent face à la crise du Covid-19 qui ébranle le secteur. Le président de l’Untec, Pascal Asselin, a pris la parole pour encourager le « sens civique » de ses adhérents et éviter de plonger le secteur de la construction dans le marasme économique.

« Dans le cadre de l’exercice de nos missions, nous avons souvent la responsabilité de vérifier et corriger les demandes d’acompte des entreprises, rappelle Pascal Asselin. Pour le mois de mars qui va s’achever, inutile d’être tatillon, tout le monde souffre, et pour les marchés engagés, même s’ils ont été arrêtés brutalement cette semaine, il n’y a rien qui oppose une entreprise de faire valoir sa demande paiement. »

L’Untec exhorte ainsi ses confrères « à prioriser les validations de paiement des entreprises », en précisant que le CCAG Travaux et la norme NFP03001 contiennent toutes les mesures de contrôle des finances à postériori.

Entreprises mandataires et maîtres d'ouvrage interpellés

Mais cette responsabilité ne saurait être assumée par les seuls économistes. « J’en appelle aussi à la responsabilité des entreprises principales, envers leurs-co-traitants, sous-traitants, aux mandataires des équipes de maitrise d’œuvre. Rien de vous oblige à bloquer les demandes d’acompte. »

Même appel auprès des maîtres d’ouvrage publics et privés : « De grâce, ne bloquez pas les paiements dans les semaines qui viennent parce qu’une virgule est mal placée, une erreur insignifiante de calcul, une révision de prix mal calculée, corrigez là, amendez là, mais mandatez là car dans quelques semaines, ce sera trop tard. »

Commentaires

L’Untec exhorte les économistes de la construction « à ne pas être tatillons »

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur