En direct

L’Unsfa soutient le mouvement «les professions libérales asphyxiées»
Affiche de mobilisation pour les professions libérales en danger - © © Sylvie Fontlupt Communication

L’Unsfa soutient le mouvement «les professions libérales asphyxiées»

le 12/12/2013  |  France Architecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
France
Architecture
Valider

L’Union nationale des syndicats français d’architectes appelle tous les architectes, au travers du site www.professionsliberalesendanger.org, à adresser une lettre ouverte aux députés et sénateurs les enjoignant d'«agir en direction des entreprises libérales avant qu’il ne soit trop tard» et à signer la pétition «Les métiers de la vie, moi j'y tiens!».

« Asphyxie fiscale, asphyxie de la retraite et asphyxie du dialogue social. » C’est en réaction à ce triple constat que l'Union nationale des professions libérales a lancé le mouvement «les professions libérales asphyxiées» (voir également ci-dessous). En tant que membre fondateur de l’UNAPL, l’Union nationale des syndicats français d’architectes soutient ce mouvement. L’Unsfa met également à la disposition des entreprises d’architecture différents outils de communication de afin de faire connaître le mécontentement du secteur (tracts, affiches, et pétitions) sur le site syndicat-architectes.fr.

La lettre adressée à tous les députés et sénateurs

« Madame, Monsieur,

Les professionnels libéraux soignent, défendent et conseillent cinq millions de personnes chaque jour. Ils sont présents sur tout le territoire et représentent plus d’une entreprise sur quatre dans ce pays, essentiellement des TPE qui emploient deux millions d’actifs dont un million de salariés. Il s’agit d’emplois de proximité non délocalisables.

Aujourd’hui, ces entreprises sont asphyxiées par le gouvernement qui les ignore tout en leur imposant des mesures discriminatoires et injustes !

Depuis des mois nous assistons à :

-          L’asphyxie fiscale, avec un matraquage fiscal insupportable et la sur-taxation arbitraire de 40% des professionnels en BNC pour la CFE !

-          L’asphyxie de la retraite, avec une nationalisation du système de retraite des professionnels libéraux pour que l’Etat puisse ponctionner les provisions qu’ils ont faites pour assurer le départ à la retraite des générations issues du baby-boom et garantir la solidarité intergénérationnelle, alors que qu’ils reversent déjà 30 % de leurs cotisations à la compensation nationale!

-          L’asphyxie du dialogue social, avec une marginalisation des entreprises libérales. Le gouvernement qui n’écoute que les grandes entreprises du CAC 40 veut imposer aux TPE des contraintes démesurées et mortifères !

Certaines de ces mesures ont été discutées à l’Assemblée nationale et au Sénat.

Nous refusons de voir disparaître les entreprises libérales car les métiers qu’elles exercent, dans les secteurs de la santé, du droit, du conseil ou de la construction, sont les métiers de la vie, essentiels à tous. Si rien n’est fait, ils disparaîtront, écrasés par le poids des charges et des mesures économiques inadaptées qui leur sont imposées. Des emplois de proximité, que rien ne remplacera, seront détruits. Et cela nous ne le voulons pas.

Le gouvernement doit agir en direction des entreprises libérales avant qu’il ne soit trop tard.

Nous souhaitons que vous nous aidiez à le lui faire savoir et que vous le décidiez à changer sa politique.

Avec l’UNAPL, nous comptons sur votre action personnelle.

Par avance merci »

Commentaires

L’Unsfa soutient le mouvement «les professions libérales asphyxiées»

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil